Dans l'immobilier haut de gamme, les prix sont souvent surévalués

11/04/18 à 11:40 - Mise à jour à 11:40
Du Trends-Tendances du 05/04/18

Les prix affichés sur le segment de l'immobilier de prestige reflètent rarement la valeur du bien. Ils sont habituellement 15 à 20 % trop élevés. La conséquence d'un marché de niche où le vendeur est rarement pressé et l'acquéreur prêt à répondre à un coup de coeur.

Un monde à part, fait de secrets bien gardés, de chiffres partiels et d'analyses contrastées. Bienvenue dans le monde de l'immobilier de prestige belge. Un marché qui concerne les biens haut de gamme et dont il existe pratiquement autant de définitions que de multimillionnaires.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires