Crédit hypothécaire : vers la fin des ventes couplées ?

12/06/12 à 13:35 - Mise à jour à 13:35

Source: Trends-Tendances

Un crédit hypothécaire est souvent couplé à d'autres contrats, assurance-incendie, assurance solde restant dû ou assurance-vie. Les courtiers réclament aux autorités la fin de ces ventes couplées qui se font au détriment des consommateurs.

Crédit hypothécaire : vers la fin des ventes couplées ?

© Thinkstock

L'octroi d'un crédit est souvent couplé à une série d'autres contrats tels qu'assurance-incendie, assurance solde restant dû ou assurance-vie. Pour les fédérations des courtiers en assurance, cette pratique a des conséquences négatives sur les consommateurs.

Faire une demande de crédit hypothécaire pour un bien immobilier représente l'une des décisions les plus importantes dans la vie des Belges. Ils se voient ensuite lier pour de nombreuses années à un organisme financier.

Pour les courtiers en assurance, les consommateurs n'obtiennent des taux avantageux qu'en contrepartie d'une souscription à d'autres produits financiers. Une pratique qui joue clairement en leur défaveur.

"Le consommateur ne se rend pas compte qu'il paie un prix pour un bon taux : son assurance le protégera moins bien, il paiera des primes plus élevées, etc.", reprennent en choeur les courtiers de l'UPCA, Feprabel et la FVF.

De plus, les courtiers y décèlent un problème juridique engendré par ces pratiques de ventes couplées. Les consommateurs perdraient de fait une série de droits que le législateur leur a pourtant reconnus. Comme pour les ruptures de contrat légalement prévues.

FVF, Feprabel, UPCA et Crioc font dès lors directement appel aux autorités afin qu'elles mettent un terme à ce type de vente couplée.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires