Corruption à la Compagnie du Zoute : le tribunal prend le relai

20/07/10 à 08:54 - Mise à jour à 08:54

Source: Trends-Tendances

L'affaire de corruption passive et active centrée sur la Compagnie du Zoute devrait conduire de nombreuses personnes devant le tribunal correctionnel. Parmi celles-ci : Georges Jacobs, ex-directeur général de la Compagnie.

Corruption à la Compagnie du Zoute : le tribunal prend le relai

Le parquet de Bruges veut renvoyer devant le tribunal correctionnel 20 fonctionnaires des services de l'Urbanisme de Flandre-Occidentale, des bourgmestres, des secrétaires communaux, des ingénieurs, des entrepreneurs et des promoteurs pour corruption lors de l'attribution de permis, écrit Het Laatste Nieuws mardi.

Le dossier de la Compagnie du Zoute a été ouvert voici quatre ans. On y parle d'"enveloppes épaisses" glissées sous la table, de dîners coûteux et de voyages exclusifs.

Parmi les personnes visées : Noël Demeulenaere (ex-bourgmestre et ancien président du CPAS de Wielsbeke, actif au sein de la société de textile Beaulieu), Georges Jacobs (ex-directeur général de la Compagnie du Zoute) et Marc Verhaeghe (ancien secrétaire communal de Knokke).

Certains inculpés ont reconnu avoir octroyé des largesses "mais seulement en temps qu'activités de sponsoring". Le dossier fait état de corruption passive et active.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires