Construction : le bâtiment plonge, la rénovation progresse

08/06/10 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Trends-Tendances

Le secteur de la construction a connu l'année dernière un recul de ses activités de 3,4 %. Ce faisant, il fait mieux que le secteur privé dans son ensemble, a souligné mardi la Confédération Construction à l'occasion de la présentation de son rapport annuel 2009-2010.

Construction : le bâtiment plonge, la rénovation progresse

© Thinkstock

Le secteur du bâtiment a été le plus affecté par la crise. Les autorisations de bâtir en 2009 ont baissé de 13 % dans le logement neuf et de 7 % dans la construction neuve de bâtiments non-résidentiels. Le secteur s'attend à être encore sous pression en 2010.

A l'inverse, le secteur du génie civil s'est particulièrement bien comporté en 2009 grâce à l'augmentation des investissements publics de 11,6 %. Il devrait renouveler cette bonne prestation en 2010, avec une progression supérieure à 5 %.

Autant que le génie civil, la rénovation devrait, en 2010 plus encore qu'en 2009, contribuer à amortir la chute de la construction neuve.

La Confédération Construction s'attend en 2010 à une deuxième année difficile, avec un recul estimé de 2 % à 3 %. Le secteur devrait renouer avec la croissance en 2011, notamment sous l'impulsion d'une reprise des investissements des entreprises.

Mémorandum de la Confédération Construction pour consolider le secteur

Malmené en 2009 à la suite de la crise économique, le secteur de la construction a été confronté, début 2010, aux reports et annulations dans la construction neuve.

La Confédération Construction estime que la forte hausse des investissements des pouvoirs locaux enregistrée en 2009 se poursuivra en 2010. Une hausse qui s'explique par l'entrée du cycle d'investissement des communes dans sa phase ascendante, qui devrait atteindre son point culminant à la veille des élections communales de 2012.

Au niveau des régions, Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction, observe que le véritable démarrage du plan d'amélioration des routes wallonnes et l'amorce d'une intensification des investissements routiers en Flandre contribueront en 2010 à la progression des investissements. Ces derniers devraient dépasser les 8 %.

La Confédération Construction vient d'adresser son mémorandum aux partis politiques en vue de la formation du prochain gouvernement. Il développe une vingtaine d'actions jugées prioritaires pour l'économie du secteur. Il insiste sur la nécessité de soutenir les investissements dans la construction de manière à permettre au secteur de renouer avec une croissance durable dès l'année 2011.

La Confédération Construction dénonce par ailleurs la vision tronquée de l'OCDE. Cette dernière suggère, dans un rapport consacré à la Belgique, d'accroître le poids de la fiscalité immobilière, de réduire drastiquement les possibilités de déduction des emprunts hypothécaires, de supprimer les taux réduits de TVA, d'augmenter les revenus cadastraux ainsi que le précompte immobilier. Pour la Confédération Construction, la thèse défendue par l'OCDE ignore totalement les équilibres et les besoins sociaux que le fonctionnement de la fiscalité immobilière a permis de réaliser ou de rencontrer au fil du temps.

Rejetant radicalement la thèse de l'OCDE, le secteur de la construction demande au prochain gouvernement de ne renforcer en aucun cas la taxation sur les biens immobiliers. Il réclame, au contraire, une consolidation de l'application du taux réduit de TVA, une norme de référence pour les investissements publics, un cadre juridique pour les partenariats entre public et privé, un soutien au crédit des entreprises.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires