Bureaux : la périphérie désertée au profit du centre-ville

03/03/11 à 12:57 - Mise à jour à 12:57

Source: Trends-Tendances

Plus d'un tiers des bureaux en périphérie de Bruxelles sont vides, contre moins de 10 % dans le centre-ville. Une situation "dramatique" pour la SDRB.

Bureaux : la périphérie désertée au profit du centre-ville

© Thinkstock

Plus d'un tiers des bureaux situés dans la périphérie bruxelloise, ainsi que dans les environs de l'aéroport, sont vides. "Une situation dramatique", a-t-on souligné mercredi lors de la présentation d'une étude sur le marché immobilier à Bruxelles et en périphérie.

Le choix pour un bureau se porte "sur le centre-ville, où l'on trouve une concentration d'activités diverses et une accessibilité aux transports publics", concluent le BROH et la SDRB. A Bruxelles, le taux d'inoccupation était de 9,5 % fin 2010. En périphérie, en revanche, "la situation, de Zaventem à Diegem en passant par Vilvorde et Hoeilaart, est dramatique". Le taux d'inoccupation y atteint 33,1 %.

Ces chiffres ont été présentés par le Bestuur Ruimtelijke Ordening en Huisvesting (BROH) et la Société de développement pour la Région de Bruxelles-Capitale (SDRB).

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires