Bureaux haut de gamme : les loyers continuent d'augmenter

29/11/10 à 15:34 - Mise à jour à 15:34

Source: Trends-Tendances

Selon l'European Office Clock de Q3 2010 publié par Jones Lang LaSalle, les loyers de bureaux haut de gamme ont continué à progresser au cours du trimestre... mais à un rythme plus lent.

Bureaux haut de gamme : les loyers continuent d'augmenter

© Think stock

Selon l'European Office Clock de Q3 2010 publié par Jones Lang LaSalle, les loyers de bureaux haut de gamme ont continué à progresser au cours du trimestre, mais à un rythme plus lent. Mené par Londres, Moscou et Stockholm, l'indice locatif européen des bureaux de JLL n'a gagné que 0,7 % au cours du trimestre écoulé.

"L'étude démontre aussi que la demande en espaces de bureaux a légèrement diminué au cours du trimestre mais est néanmoins supérieure de 36 % par rapport à il y a un an, l'absorption nette restant positive, déclare Patricia Lannoije, responsable du département Research BeLux de Jones Lang LaSalle, citée dans un communiqué. La contraction des rendements s'est poursuivie, entraînant une hausse des valeurs en capital, comme en témoigne l'augmentation de 4,7 % de l'indice de valeur en capital au cours du trimestre. Cette contraction des rendements a été observée sur 13 des 24 marchés considérés, dont Paris et Moscou qui ont subi une contraction de 50 points de base."

Les marchés de location de bureaux en Europe

La majorité des économies européennes poursuivent leur reprise avec cependant des écarts considérables selon les pays, comme en témoigne le rental clock pour le Q3 2010, avance encore JLL. Au cours de ce trimestre, 14 "marchés du cycle" sur les 34 sont à 6 heures ou au-delà, et la plupart continuent d'évoluer dans le quadrant "Ralentissement de la baisse des loyers".

Les loyers haut de gamme à travers l'Europe ont légèrement augmenté. Ainsi, l'indice des bureaux s'est accru de 0,7 % au cours du 3e trimestre, sur la base de la performance pondérée de 24 marchés.

La croissance observée depuis le début de l'année se poursuit donc, mais à un rythme moins soutenu. Elle est stimulée par Moscou (+ 6,3 %), Stockholm (+ 5,4 %) et Londres (+ 2,9 %). Les loyers sont restés stables sur les autres marchés composant l'indice, y compris à Bruxelles et Luxembourg, à l'exception des villes espagnoles. A Madrid, les loyers ont reculé de 2,7 % et à Barcelone de 2,5 %.

Les incentives sont restés élevés sur de nombreux marchés et les loyers effectifs nets étaient en moyenne inférieurs de 17 % par rapport aux loyers nominaux haut de gamme. L'écart le plus élevé a été signalé au Royaume-Uni, en Irlande et sur certains marchés néerlandais. Une différence marquée a également subsisté entre les espaces haut de gamme et secondaires, les loyers des espaces secondaires restant soumis à une pression baissière.

Trends.be

Nos partenaires