Bruxelles veut rattraper le retard pris dans ses plans logement

15/03/18 à 18:12 - Mise à jour à 18:12

Source: Belga

La Région bruxelloise s'active à rattraper son retard dans la réalisation des milliers de logements prévus dans le cadre du Plan Régional du Logement et de l'Alliance Habitat, a affirmé jeudi la ministre régionale du Logement Céline Fremault (cdH). Selon elle, la réussite de cette opération tient en la diversification de la production de logements, de leur type, la multiplication des acteurs et la coordination de leur travail avec l'appui d'un nouveau référent régional du logement.

Bruxelles veut rattraper le retard pris dans ses plans logement

© AFP

En un mot comme en cent, la construction publique de logement seule, cela ne marche pas, a expliqué la ministre, jeudi, lors d'une visite sur un chantier de production par un promoteur privé de près de 200 logements à tarif modéré, financés et commercialisés par le Fonds régional du Logement.

Le Plan Régional du Logement initié en 2004 par l'ex-secrétaire d'Etat Françoise Dupuis (PS), qui prévoyait la construction de 5.000 logements dont 3.500 sociaux en cinq ans, n'a toujours pas abouti. Quarante pour cent des logements à construire sont achevés; ils sont quasi tous au moins identifiés (97%), ce qui signifie que l'on sait au minimum avec certitude à quel endroit et dans quel contexte ils seront réalisés.

Le cadastre réalisé par le référent logement, entré en fonction l'an dernier révèle que l'on en aura construit un peu moins de 2.550 d'ici 2019, et quelque 1.200 de plus au cours de la prochaine législature (2019-2024). Mais il en restera un peu plus de 700 à faire après 2024, plus de 20 ans après le lancement du plan.

Pour l'Alliance Habitat qui prévoit, depuis la fin de la législature précédente, la construction de 6.720 nouveaux logements publics sociaux, modérés et moyens, 85% des logements ont été identifiés, ressort-il également du cadastre. On constate à la lecture de ce document que l'on ne prévoit pas la sortie de terre d'un bon millier de logements de ce plan avant 2024.

Selon la ministre, cette photographie de l'état d'avancement des projets publics sera désormais accessible au public via le web.

L'objectif fixé pour la législature d'avoir au moins identifié 100% des logements de l'Alliance Habitat est en tout cas en passe d'être atteint, a ajouté Céline Fremault. Pour elle, l'avenir du logement sera moins bon si l'on se contente d'en faire une affaire de chiffres de nouveaux logements et de "délais insensés".

Il importe à ses yeux de se donner des objectifs en termes de réponses aux personnes en mal de logement, selon leur parcours de vie, et de baser la réflexion sur les résultats de toutes les initiatives innovantes à succès prises au cours de cette législature (partenariats public-privé, reconversion en logements de bureaux et d'espaces vides au-dessus des commerces, logements modulaires, intergénérationnels ...).

Dans ce contexte, il faut en outre définir des objectifs stratégiques à court, moyen et long terme pour le logement à Bruxelles. La ministre a promis d'en dire plus à ce sujet d'ici l'été prochain.

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires