Bruxelles: la lutte contre les logements inoccupés sera bientôt affinée

04/03/10 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Trends-Tendances

La commission du logement du parlement bruxellois a adopté mardi une modification du Code du Llgement visant à améliorer le droit de gestion publique, un outil de lutte contre les logements inoccupés mis à la disposition des pouvoirs publics locaux.

Bruxelles: la lutte contre les logements inoccupés sera bientôt affinée

© Thinkstock

Cette procédure, appliquée en derniers recours, complète le dispositif important mis en place sous la précédente législature par l'Olivier.
Le texte prévoit la création d'un fonds régional de financement de la prise en gestion publique ainsi que la possibilité d'en déléguer l'exécution aux agences immobilières sociales (AIS).

Par l'allongement du délai accordé aux opérateurs immobiliers publics, la modification corrige les dernières difficultés d'application de la prise en gestion publique mises en évidence par les communes.

Pour les signataires de la proposition d'ordonnance (PS-cdH-Ecolo-CD&V-Groen! ), celle-ci devrait permettre aux opérateurs concernés de poursuivre et d'amplifier leur politique visant à lutter contre l'inoccupation de logements à Bruxelles, où plus de 30.000 familles sont en attente d'un logement décent et abordable.

Les cosignataires de l'ordonnance ont encouragé le secrétaire d'Etat au Logement, Christos Doulkeridis, à mettre rapidement en oeuvre les modalités concrètes d'exécution de cet outil législatif "revu et corrigé" dont la mise en place du service d'inspection régionale relative aux immeubles inoccupés et la désignation des associations "partenaires" pour rendre cette ordonnance la plus performante possible.

En savoir plus sur:

Nos partenaires