Biens neufs: les nouvelles ambitions d'Auderghem

25/04/18 à 11:59 - Mise à jour à 12:04

Trends-Tendances opte dans cette édition pour un nouveau découpage des districts bruxellois, et ce pour s'adapter aux nouvelles tendances du marché et être ainsi plus cohérent. Une nouvelle donne qui a notamment permis de mettre en avant l'importante concentration de projets à Auderghem. Une commune à suivre sans aucun doute.

Biens neufs: les nouvelles ambitions d'Auderghem

© DR

Le marché immobilier bruxellois de l'appartement neuf a connu quelques bouleversements ces dernières années, avec notamment la montée en puissance de l'une ou l'autre commune et l'émergence de nouveaux quartiers. De quoi redessiner quelque peu la traditionnelle répartition des districts déterminée par Trends-Tendances dans son analyse chiffrée du marché bruxellois.

Un nouveau district fait donc son apparition dans ce numéro : Bruxelles-Est. Il rassemble les communes d'Evere, de Schaerbeek et de Woluwe-Saint-Lambert. Un ensemble qui nous semblait plus homogène, d'autant que cette zone enregistre d'importants développements et est encore appelée à connaître une belle croissance. Surtout du côté d'Evere, où les prix restent relativement abordables. " Cette redistribution nous permet d'être plus cohérents, reconnaît Michaël Zapatero, analyste auprès le bureau d'expertise de Crombrugghe & Partners, qui fournit les chiffres des appartements neufs pour Trends-Tendances. Il aurait été inopportun de créer cet ensemble il y a trois ou quatre ans. Il se justifie réellement aujourd'hui. "

Pour le reste, le nombre de projets en cours de commercialisation est passé de 122 à 117 en un an alors que le nombre d'appartements mis sur le marché a connu une légère hausse de 4 % pour atteindre les 1.964 unités. Aucun district n'a connu de grandes évolutions de son stock, à l'exception de Bruxelles-Ville (- 25 % en un an). " Le stock bruxellois est relativement stable, explique Michaël Zapatero. On peut toutefois noter qu'il y a davantage de nouveaux projets qui sont apparus ces derniers mois, renouvelant quelque peu l'offre. "

En matière de prix, ils ont peu évolué par rapport à l'an dernier (+ 2,5%). Ils ont par contre augmenté de 6,5 % en deux ans et de 11 % en cinq ans. Un signal intéressant pour les propriétaires et qui est bien évidemment lié à l'arrivée de nouveaux biens plus efficients sur le plan énergétique, tirant les prix vers le haut. Le prix moyen d'un appartement est de 3.300 euros/m2, soit 264.000 euros pour un appartement de 80 m2.

Uccle, ce rouleau compresseur

Si on regarde ces chiffres d'un peu plus près, on voit qu'Auderghem, Uccle, Watermael-Boitsfort et Woluwe-Saint-Pierre concentrent le principal vivier d'appartements avec 455 unités mises en vente. Une offre importante qui se traduit principalement par la bonne santé d'Auderghem, qui rassemble à elle seule la moitié des projets. " Auderghem a vraiment le vent en poupe, concède Michael Zapatero. Cette commune multiplie les atouts, en matière de mobilité et de proximité avec la Forêt de Soignes. Et puis, surtout, le fait qu'il y reste du foncier disponible est un autre élément majeur. " Les prix y sont parmi les plus élevés de la capitale, oscillant de 3.100 euros/m2 à 4.500 euros/m2. Parmi les projets mis en vente à Auderghem, on peut citer le Deltaview (Willemen), l'Universalis Park (Immobel et Thomas & Piron), Oxygen (Besix Red), la Résidence Delvaux ou encore le Souverain (Belfius Immo et Cordeel). " L'autre constat de ce district, c'est que rien n'arrête les promoteurs à Uccle, fait-on remarquer au sein du cabinet de Crombrugghe & Partners. Un vrai rouleau compresseur ! Il y a toujours plus de projets et à des prix toujours plus élevés. " Dont notamment Les Terrasses de Gatti (Gia Immobilier), Plein ciel (Samarkand Properties), Les Promenades d'Uccle (Matexi et Besix Red) ou encore Tree (Eaglestone).

Les étoiles du quartier européen

Sans surprise, les prix les plus élevés du marché sont désormais à retrouver dans les communes d'Ixelles, Etterbeek et Saint-Gilles avec un prix moyen de 3.950 euros/m2. Le fait que Schaerbeek ne soit plus recensée dans ce district n'y est pas étranger. Parmi les projets en cours, on peut notamment citer la Résidence Ardea à Etterbeek (Willemen), l'Elyseum, L'Elissée et la Résidence Quadrian (tous de Bouygues) à Ixelles ou encore le Queen 1839 (E-Maprod) et le King Charles à Saint-Gilles.

Pour ce qui est du petit nouveau, le district Est (Evere, Woluwe-Saint-Lambert et Schaerbeek), les prix sont tirés vers le haut par Woluwe-Saint-Lambert et vers le bas par le bas de Schaerbeek. Le prix moyen s'aligne dans la moyenne bruxelloise. Parmi les projets en cours de vente, on peut citer le projet Volontaires et B-House (Capital Construct) à Schaerbeek, les Résidences Diana et Middle Way à Evere ou encore les Jardins de Woluwe (Immogra) et les Balcons (Oryx Projects) à Woluwe-Saint-Lambert.

L'offre dans le district Bruxelles-Nord s'est quelque peu écroulée (de 513 à 277 unités en six mois). Le départ d'Evere de cet ensemble n'explique pas tout. " Mais ce n'est que passager tant ce quartier fourmille de projets autour du canal ", note Michael Zapatero. Les prix y sont par contre dorénavant les plus abordables de la Région, avec un prix moyen de 2.650 euros/m2. Parmi les projets mis en vente, on peut relever le Riva (Extensa) le long du canal, le Tivoli Green City à Laeken (citydev.brussels), le Lemon Tree Gardens à Laeken ou encore la Résidence Zeyp (Pajota) à Ganshoren.

Enfin, un mot sur les communes d'Anderlecht, Forest et Molenbeek (district Ouest), qui connaissent la plus importante hausse de leur stock. Une évolution que l'on remarque surtout du côté du quartier Saint-Guidon avec des projets tels que The Yard, Le Village (Artone), le Nautilus (Eaglestone) ou encore City Dox (Eaglestone).

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires