Artères commerciales toujours plus chères

21/09/11 à 11:36 - Mise à jour à 11:36

Source: Trends-Tendances

De 1 à 10 : c'est à quelques euros près l'écart entre le montant locatif annuel payé pour avoir une vitrine sur la Fifth Avenue (New York) et sur la rue Neuve à Bruxelles, ou le Meir à Anvers.

Artères commerciales toujours plus chères

Pour la première fois, le Meir à Anvers rattrape d'ailleurs _ voire dépasse en potentialités _ sa rivale bruxelloise selon l'édition 2011 de Main Streets Across the World, l'étude que le conseil en immobilier Cushman & Wakefield réalise chaque année. "En dépit d'une reprise économique toujours fragile et d'une confiance des consommateurs qui s'est dégradée dans de nombreux pays, le secteur des commerces a connu en 2011 un impressionnant sursaut", pointe le baromètre des rues commerçantes. Pas moins de 81 % des 63 pays concernés par l'étude ont enregistré une stabilité ou une croissance de leurs prime rents (montants locatifs les plus élevés) depuis juin 2010. Parmi les progressions les plus spectaculaires dans le top 20, on pointera Sydney (Pitt Street Mall, 4e, 7.384 euros/m²/an), qui dépasse les européennes les plus courues : la londonienne New Bond Street et les Champs-Elysées parisiens. Les progressions de Tel Aviv, Auckland et Kiev sont les autres surprises.

Leader mondial toujours incontesté, la Fifth Avenue a encore vu ses loyers croître de 21,6 %. Elle reste, pour la 10e année consécutive, la rue commerçante la plus chère au monde avec un loyer annuel au m² de 16.704 euros ! Les deux premières artères commerciales belges plafonnent à la 31e place, avec un loyer à 1.800 euros. Il y a 10 ans, la rue Neuve était classée au 26e rang, avec un loyer affiché à 51.000 francs belges, soit 1.264,26 euros actuels.

Philippe Coulée

Nos partenaires