Airport Plaza : CBRE Investors veut sortir du deal

31/03/10 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Source: Trends-Tendances

Airport Plaza, un complexe de bureaux "verts" (36.000 m²) en train de sortir de terre en bordure de Ring à Zaventem, devait faire partie du portefeuille belge naissant de CBRE Investors. Or, il se confirme que le propriétaire pressenti renonce à acquérir le projet, qui sera finalisé avant l'été.

Airport Plaza : CBRE Investors veut sortir du deal

© CBRE Investors

Airport Plaza, un complexe de bureaux "verts" (36.000 m²) en train de sortir de terre en bordure de Ring à Zaventem, devait faire partie du portefeuille belge naissant de CBRE Investors, société gestionnaire d'actifs immobiliers (25 milliards d'euros dans le monde, dont 3 en Europe). A ne pas confondre avec CB Richard Ellis, société de courtage en immobilier...

Or, il se confirme que le propriétaire pressenti renonce à acquérir le projet, qui sera finalisé avant l'été. Il semble inévitable que le conflit actuel se résolve devant les tribunaux : CBRE Investors devrait donc introduire prochainement une action en justice contre les promoteurs Eric de Vocht et Jan Lisman (ex- Robelco, association momentanée Runway). Les deux compères ont dissous leur société récemment tout en poursuivant quelques projets pendants.

Si Nicolas Lutgé (CBRE Investors) se refuse pour l'instant à tout commentaire, invoquant la possible procédure judiciaire et le secret qui y est lié, il semble que les motifs qui poussent l'investisseur-propriétaire à dénoncer le contrat d'achat en cours concernent les relations contractuelles avec le promoteur flamand autour du chantier. "Des difficultés financières ne sont pas la motivation à casser ce deal", se contente-t-on de préciser.

Pour appuyer cette affirmation, on rappelle notamment la récente vente du 'T Serclaes à un prix plus qu'honorable et on confirme la future acquisition, dans deux mois, de l'immeuble Renaissance (ex-siège de La Libre Belgique, bd Jacqmain à Bruxelles). Autre argument avancé pour réfuter toute préoccupation financière dans le conflit naissant : le bien incriminé ne "pèse" que 5 % en valeur totale du portefeuille et ne changerait en rien la stratégie commerciale globale.

Pour être complet, on ajoutera encore que CBRE Investors s'est tout récemment dotée d'une nouvelle équipe de direction en Europe continentale suite au départ inopiné de Thibault de Valence et François Lex.

Philippe Coulée

En savoir plus sur:

Nos partenaires