Achat d'une maison: comment bien formuler son offre

25/02/16 à 18:22 - Mise à jour à 01/03/16 à 11:43

Source: Moneytalk

Vous désirez acheter une maison et faire une offre sur celle-ci. Il est dans ce cas important de savoir qu'une telle offre n'est pas facultative. La formuler de manière correcte est donc essentiel.

Achat d'une maison: comment bien formuler son offre

© Belga

Une offre - peu importe qu'elle soit orale, par e-mail, par SMS ou par courrier - est contraignante. Si le vendeur accepte l'offre, vous devez acheter la maison au prix que vous avez proposé et ceci même si vous n'avez encore payé aucun acompte.

Il est donc important de bien réfléchir avant de faire une offre effective et d'être certain tant au sujet de la maison en elle-même que du prix que vous désirez donner pour celle-ci. Pour obtenir plus de clarté à ce sujet, vous pouvez vous faire assister par un architecte, un entrepreneur ou éventuellement un expert capable de déterminer la valeur. Avant de faire une offre, vérifiez également si vous pouvez obtenir un crédit auprès de la banque.

Indemnité de dédommagement

Si le vendeur accepte votre offre et que vous n'achetez pas le bien par la suite, le vendeur a dans ce cas le droit de vous demander une indemnité de dédommagement. Le dommage est souvent estimé à 10% du prix que vous avez proposé.Si, par contre, le vendeur n'accepte pas votre offre, il n'y aura pas de vente, même si vous avez proposé la totalité du prix demandé par le vendeur. Un vendeur a en effet parfaitement le droit de vendre à quelqu'un d'autre après votre offre, même si ce dernier propose moins que vous. Il peut aussi vous dire qu'il trouve le prix proposé trop bas, sans plus.

L'affichage d'un prix de vente ne constitue pas une proposition mais une simple invitation à la négociation.

Limitez-la dans le temps

Limitez votre offre dans le temps. Vous pouvez ainsi par exemple dire au vendeur (ou à l'agence immobilière) que votre offre n'est valable que pendant une semaine. De cette manière, vous ne devez pas attendre indéfiniment de recevoir la certitude du vendeur qu'il accepte ou non votre offre et vous pouvez éventuellement acheter une autre maison.Vous évitez en outre de la sorte que le vendeur ne retire son offre et qu'il attende une éventuelle meilleure offre d'un autre candidat (il a maintenant la vôtre sous la main).

Si vous n'avez pas limité votre offre dans le temps, elle vaut pour une durée indéterminée. Dans ce cas, il vaut mieux que vous annuliez l'offre dès que vous désirez qu'elle ne soit plus en vigueur. Afin d'éviter toute discussion, il est préférable de le faire par lettre recommandée dans laquelle vous déclarez que l'offre n'est plus maintenue.

Mettez-la sur papier

Si vous avez mis votre offre sur papier, il y a d'emblée une preuve tangible de l'offre que vous avez précisément faite. Il est dans ce cas également important de formuler l'offre de manière très correcte et de clairement indiquer quelles sont les conditions et les modalités que vous désirez précisément y adjoindre.

Dans l'offre, vous devez d'abord indiquer précisément quel bien immobilier est concerné. Il est ensuite conseillé de préciser si vous désirez que certaines choses soient oui ou non incluses dans votre offre (comme par exemple les rideaux, certains meubles, l'éclairage ...).

Formulez également le prix que vous proposez tant en chiffres qu'en lettres. Vous pouvez également adjoindre des conditions à l'offre et indiquer que vous la faites sous réserve d'obtenir un crédit de la banque.

En savoir plus sur:

Nos partenaires