+ 20 % d'appartements à vendre à la côte belge

31/05/10 à 15:08 - Mise à jour à 15:08

Source: Trends-Tendances

On le savait mais on n'en mesurait pas encore le niveau. "Dans le segment des résidences secondaires, les appartements de la côte belge sont les biens qui ont le plus souffert dans le pays, précise le réseau d'agents immobiliers Century 21. La moyenne des baisses de prix est d'environ 8 % depuis le début de la crise financière. Et pour les appartements plus chers, la baisse atteint 10 % à 15 %."

+ 20 % d'appartements à vendre à la côte belge

© Belga

Ce solide ressac des prix côtiers n'a pas été complètement compensé par le regain d'intérêt constaté en 2010, pour la bonne raison qu'il n'y a jamais eu autant d'appartements à vendre à la côte belge et que la concurrence est rude entre vendeurs. Le nombre de biens sur le marché aurait ainsi grossi de 20 % sur un an.

Selon Century 21, les agences immobilières de la côte retrouvent néanmoins le sourire. Dans le segment des résidences principales, elles constatent que les personnes plus âgées et/ou retraitées sont toujours intéressées par un bien immobilier où elles souhaitent s'installer définitivement. Les promoteurs immobiliers l'ont bien compris et ciblent désormais les nouvelles constructions avec des appartements de plus de 280.000 euros. Motif invoqué : les biens existants de moins de 280.000 euros n'ont pratiquement pas vu leur valorisation baisser pendant la crise.

C'est donc sur le segment des résidences secondaires que la situation reste la plus préoccupante. Surtout sur le segment haut de gamme, qui a vu ses prix reculer parfois de 15 %. A Ostende, on estime ainsi qu'un appartement est "plus cher" à partir de 300.000 euros, alors qu'à La Panne, c'est plutôt 320.000 euros, voire 350.000 euros à Knokke.

Century 21 annonce néanmoins une reprise de l'ordre de 5 % du nombre de ventes d'appartements en résidence secondaire depuis quelques mois. Parmi les acheteurs de retour, Century 21 pointe les investisseurs étrangers, comme les Français, les Néerlandais et les Anglais, également attirés par notre bord de mer. "Ils indiquent y apprécier la culture, le bien-être, l'accueil et la gastronomie", note le réseau d'agences.

Philippe Coulée

En savoir plus sur:

Nos partenaires