Home Market - Le directeur évoque la crise économique et progression du bricolage comme causes du déclin

04/02/14 à 17:04 - Mise à jour à 17:04

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le directeur de Home Market, Jean-Luc Lamote, a évoqué trois causes à l'origine des problèmes qui ont touché la chaîne de magasins de décoration d'intérieur. "D'abord, il y a la crise économique qui pèse sur les dépenses des ménages, ensuite il y a une réorientation de ces dépenses et, enfin, le développement du bricolage (do-it-yourself)", a-t-il indiqué. Home Market a annoncé mardi son intention de fermer l'ensemble de ses magasins en Belgique.

M. Lamote a expliqué que le nombre de visiteurs dans les magasins avait chuté. "Depuis 2008, il y a eu deux projets de relancement et plus de 10 millions d'euros ont été investis. Nous avions aussi cherché des partenaires externes pour investir. Il y a eu plusieurs contacts aussi bien avec des partenaires financiers qu'avec des gens du secteur retail", précise encore le directeur. Ces contacts n'auront finalement rien rapporté. Home Market, qui dépend de sa maison-mère française Saint-Maclou, a finalement annoncé, mardi, la fermeture du réseau belge. M. Lamote a encore souligné qu'il s'agissait d'un arrêt des activités et non d'une faillite. Les magasins resteront ouverts durant les négociations avec les syndicats. "Les commandes seront honorées de manière professionnelle. Je me porte garant", dit-il encore. Une date effective de fermeture n'a pas encore été arrêtée. "Toutes les options sont ouvertes. Il n'est exclu qu'on trouve un repreneur mais il ne faut pas avoir de faux espoirs", conclut le directeur. A côté des 41 magasins de Home Market qui seront fermés, cinq enseignes franchisées pour Home Market, présentes principalement en province de Luxembourg, sont concernées par cet arrêt des activités. (Belga)

Nos partenaires