Votre supermarché a-t-il le droit de traquer vos faits et gestes ?

26/10/15 à 14:23 - Mise à jour à 15:05

Source: Trends-Tendances

Supermarchés et centres commerciaux font du shopper tracking: ils analysent votre comportement de consommation via la géolocalisation. Comment ça marche ?

Votre supermarché a-t-il le droit de traquer vos faits et gestes ?

© Reuters

Saviez-vous que le parcours que vous faites dans votre supermarché peut être enregistré ? Que le commerçant peut savoir que vous êtes dans son magasin pour la troisième fois cette semaine ? Cela s'appelle du shopper tracking.

À l'intérieur du bâtiment, il y a des capteurs qui détectent les smartphones dont la fonction WiFi ou Bluetooth est activée. Par le biais de ces signaux, le magasin peut déterminer la position de ceux-ci dans le bâtiment. Les commerçants désirent ainsi rendre la surface commerciale plus rentable, faciliter la gestion journalière et inciter les visiteurs à consommer grâce à une meilleure connaissance de leurs habitudes de consommation, sans pour autant fournir à ces personnes une quelconque information à ce sujet.

L'analyse du comportement de consommation via géolocalisation du smartphone ne peut pas se faire sans le traitement de données à caractère personnel et cela implique des obligations pour le commerçant qui, selon la loi sur la vie privée, est 'responsable du traitement des données'.

Celui-ci doit informer ses clients qu'il rassemble des données et leur communiquer ce qu'il compte en faire. Il doit fournir ces renseignements directement aux personnes concernées. Cela ne suffit pas qu'ils soient affichés ou en lecture quelque part. Cette transparence est également nécessaire pour que les personnes concernées puissent exercer leur droit d'accès aux données ou celui de s'opposer à ce que les données le concernant fassent l'objet d'un traitement.

Bénédicte Losdyck, avocate au Barreau de Bruxelles, et Odile Vanreck, avocate au Barreau du Brabant wallon

Nos partenaires