Voici les dernières tendances de l'électronique

06/09/17 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Belga

L'IFA, le plus grand salon de l'électronique européen qui se termine ce mercredi, donne traditionnellement le ton pour les courses de Noël. Si certaines tendances sont à la baisse, d'autres font par contre beaucoup plus parler d'elles.

Voici les dernières tendances de l'électronique

© AFP

Parmi les sujets en déclin à l'IFA, on retrouve tout d'abord les tablettes, qui ont totalement disparu des allées du salon. Depuis le premier iPad d'Apple en 2010, l'engouement pour cet objet hybride entre le smartphone et l'ordinateur portable s'est essoufflé. Les écrans de mobiles s'élargissent, se muant de plus en plus en phablettes, et les modèles existants sous Android se valent plus ou moins tous. Plus aucun fabricant n'y annonce la sortie de sa dernière née en grande pompe.

Les économies d'énergie sont aussi une tendance en recul dans le secteur de l'électronique. Presque tous les appareils électroménagers par exemple se valent en consommation énergétique. Même si certaines l'évoquent encore, les marques doivent désormais tabler sur d'autres aspects pour se différencier de la concurrence. En ce qui concerne les smartphones, il "est devenu acquis qu'un portable se recharge chaque nuit, l'idée c'est maintenant qu'on n'ait pas besoin pendant la journée d'aller chercher un chargeur", appuie Jean Raoul de Gélis, directeur pour la Belgique et le France chez Sony Mobile.

Si les deux dernières éditions de l'IFA s'étaient enthousiasmées pour les casques de réalité virtuelle (à ne pas confondre avec la réalité mixte), le soufflet est depuis lors retombé. Encore très chers (autour de 500 euros), ils restent en effet surtout un plaisir de joueurs. Les problèmes de compatibilité entre les casques et les smartphones qui s'y insèrent expliquent en autres le ralentissement de ce marché, selon le cabinet IHS Market.

Rendues obsolètes par les performances des caméras de smartphones et la mode du partage à tout va sur les réseaux sociaux, les caméras numériques, malgré une rapide heure de gloire et quelques dégâts sur les lentilles lors de la dernière éclipse lunaire, sont en voie d'extinction à l'IFA. Le Japonais Sony y croit malgré tout encore et a essayé d'innover. Il lancera en octobre le RX0, un appareil photo tenant dans la paume de la main et enfermé dans un boîtier ultra-compact résistant à la fois à l'eau, à la boue, au sable, aux chocs et à l'écrasement. "Il peut aller dans les plus petits espaces et est tout aussi bon qu'un appareil compact haut de gamme", assure Gildas Pelliet, directeur général de Sony France, interrogé par Belga.

L'entreprise japonaise table par ailleurs sur un autre marché en plein développement: les enceintes connectées. Echo d'Amazon, Google Home ou HomePod d'Apple, ces machines, qui répondent à la voix, représenteront bientôt un marché gigantesque, prédisent des cabinets d'études américains. Elles s'imposent également comme le lecteur musical de demain. Sony a ainsi lancé un modèle d'haut-parleur sans boutons et compatible avec Google Home, à qui l'on demande de jouer le titre ou le genre musical souhaité. "On le contrôle aussi par des gestes. Il résiste aux éclaboussures et peut donc tout à fait se retrouver dans une cuisine par exemple. Il permet en outre de contrôler tout l'écosystème dans la maison", explique encore Gildas Pelliet.

D'autres sujets encore font bien mieux que de la résistance à l'IFA. On ne cesse ainsi d'y parler des traqueurs d'activités, ces bracelets connectés qui comptent le nombre de pas, de brasses, de verres d'eau, de calories et font office de coach santé ultra-exigeant. Samsung et Fitbit en ont d'ailleurs fait leurs produits stars de la rentrée lors du salon berlinois.

Le premier avec sa Gear Sport, une montre connectée mince, étanche, polyvalente et axée sur l'activité physique, et sa Gear Fit2 Pro, un bracelet de sport sophistiqué à GPS intégré, doté de fonctionnalités intelligentes. Le second avec sa Fitbit Ionic, une montre destinée aux sportifs et qui peut se muer en véritable coach.

Il y a aussi la réalité mixte qui fait de plus en plus parler d'elle. Étape intermédiaire vers la réalité virtuelle, il s'agit, en portant lunettes ou casque, de faire coexister objets virtuels et environnement réel. Une pléthore de casques dédiés ont été présentés, comme chez Acer, Asus, Dell ou Lenovo. Windows, de son côté, a annoncé une version compatible avec un casque de réalité mixte. Cette mise à jour de Windows 10 sera disponible au téléchargement dès le 17 octobre, a précisé mardi Microsoft Belgique.

On pointera encore du doigt la tendance liée à la beauté des hommes. L'ère des démonstrations de sèche-cheveux et autres épilateurs semble ainsi avoir vécu à l'IFA. C'est désormais la conquête de l'élégance masculine qui retient l'attention des entreprises du secteur avec une multitude de bracelets, lunettes et lunettes connectées ou d'appareils pour entretenir avec le plus grand soin sa barbe.

Nos partenaires