Un véhicule Street View de Google vandalisé en Allemagne

31/03/10 à 11:13 - Mise à jour à 11:13

Source: Trends-Tendances

Le service de géolocalisation "Street View" de Google a décidément du mal avec l'Allemagne où il est contesté avant même son lancement prévu cette année. Une des voitures chargées de prendre les photos de rues a subi des dégradations.

Un véhicule Street View de Google vandalisé en Allemagne

© PG

Le service de géolocalisation "Street View" de Google a décidément du mal avec l'Allemagne où il est contesté avant même son lancement prévu cette année. Une des voitures chargées de prendre les photos de rues a subi des dégradations.

Un véhicule utilisé par Google pour son service de navigation virtuel "Street View" a été vandalisé en Allemagne, où ce programme du géant de l'internet est très controversé, a-t-on appris mardi de source policière.

Les pneus de cette voiture, une Opel noire surmontée d'une tour de métal au sommet de laquelle sont arrimées 8 caméras fixes, ont été dégonflés et les câbles des caméras coupés, a précisé à l'AFP Sven Warnken, un porte-parole de la police d'Oldenburg (nord).

"L'employé (de Google) a retrouvé un mot sur le pare-brise disant:'ne prenez pas le volant, vous êtes à plat'", a-t-il ajouté.

Le service "Street View", qui doit être lancé cette année en Allemagne, est un logiciel de géolocalisation qui existe déjà dans 19 pays, dont les Etats-Unis et la France.

Des véhicules du type de celui qui a été endommagé sillonnent les rues et les photographient sous tous les angles pour que les internautes puissent jouer les globe-trotteurs virtuels.

Mais ce programme, lancé en 2007 aux Etats-Unis, suscite aussi une vive désapprobation car les gens sont photographiés à leur insu. En Allemagne, le sujet est particulièrement sensible en raison du "fichage" des personnes sous les dictatures nazie et communiste en RDA.

Google a déjà dû accepter des gardes-fous pour ne pas compromettre ses chances sur le marché allemand. Le programme floute déjà automatiquement les visages et les plaques d'immatriculation. Mais en plus, tout mécontent pourra obtenir l'effacement de la photo contestée.

Trends.be, L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires