Un 'TripAdvisor' des immigrés clandestins qui dénonce les recruteurs véreux

10/09/15 à 16:28 - Mise à jour à 16:28

Il n'a pas donné son nom, mais on sait que c'est un immigré mexicain. On sait aussi qu'il a payé plusieurs milliers de dollars à un recruteur pour décrocher un job saisonnier aux Etats-Unis. Au final, au lieu d'un job, il a subi une forme d'esclavage, une petite période en prison et finalement une expulsion des Etats-Unis.

Un 'TripAdvisor' des immigrés clandestins qui dénonce les recruteurs véreux

© contratados.org

Cette histoire se trouve couchée noir sur blanc sur un site dénommé Contratados.org, une sorte de site comme TripAdvisoir, sauf qu'au lieu d'évaluer des hôtels de charme, ce site permet à des immigrés mexicains de se plaindre des agences de recrutement qui embobinent les candidats à l'immigration. C'est le cas de cet immigré mexicain qui a signé anonymement un message dans lequel il dénonce un agent qui lui a vendu un visa bidon pour 35.000 pesos, soit 2.000 dollars, avec pour seul résultat d'avoir été emprisonné à la frontière pendant 3 jours avant d'être expulsé.

Partager

Un 'TripAdvisor' des immigrés clandestins qui dénonce les recruteurs véreux

Tout l'intérêt de ce site est de dénoncer et de nommer les agences frauduleuses ou les intermédiaires peu scrupuleux pour que les candidats à l'immigration ne se fassent pas flouer une deuxième fois.

En réalité, il n'y a pas qu'au Mexique que ce genre de déboire arrive, c'est aussi le cas en Asie. A Hong Kong, par exemple, 80% des immigrés philippins, mais également ceux en provenance d'Indonésie sont passés par des agences pour trouver un job localement. Au moment où ils arrivent sur place, ils se sont déjà lourdement endettés pour tenter leur chance à Hong Kong ou dans un des pays du Golfe. Souvent, pour payer ces intermédiaires, ils ont dû mettre en gage leurs rares biens au pays. Donc quand ils découvrent qu'ils sont exploités à l'arrivée par des personnes peu scrupuleuses, ils n'osent pas trop se plaindre, d'abord parce qu'ils ont peur d'être expulsés et ensuite, parce qu'ils sont obligés de rester malgré tout pour tenter de rembourser les frais payés pour obtenir un visa ou un ticket d'entrée.

C'est la raison pour laquelle, la révolution numérique s'avère être aujourd'hui une aide précieuse pour ces personnes fragiles, car grâce à un site comme Contratados.org, ces candidats à l'immigration ont à leur disposition une sorte de TripAdvisor des pauvres qui leur permet d'être informés des pratiques illégales des agences et autres intermédiaires peu scrupuleux. Pour le moment, ce site se focalise uniquement sur les Mexicains qui se rendent aux Etats-Unis sur la base de visas temporaires - notamment pour les activités agricoles saisonnières. Mais l'idée serait que ce site soit disponible également pour d'autres régions du monde. Avis aux candidats.

En savoir plus sur:

Nos partenaires