Un quatrième opérateur GSM en Belgique

22/12/10 à 07:15 - Mise à jour à 07:15

Source: Trends-Tendances

Une quatrième licence d'exploitation du réseau GSM 3G sera mise aux enchères en avril-mai, avec un prix de départ de 75 millions d'euros. Voo et Telenet pourraient s'allier pour rafler la mise.

Un quatrième opérateur GSM en Belgique

© Thinkstock

Un quatrième opérateur GSM arrivera en Belgique au printemps. Cette quatrième licence sera mise aux enchères et la vente est prévue pour avril-mai, indiquent mercredi les quotidiens L'Echo et De Tijd. Les Régions et Communautés ont en effet donné mardi leur contreseing au projet du gouvernement fédéral.

La quatrième licence d'exploitation du réseau dit "3G" permettra les communications vocales, l'envoi de SMS et offre un débit favorable à l'internet mobile. La mise en vente du nouveau réseau se fera sur enchères, avec un prix de départ fixé à 75 millions d'euros.

L'arrivée de ce quatrième opérateur est importante afin de faire baisser les prix dans le secteur des télécoms et stimuler l'innovation. "En terme de pénétration de l'internet mobile notre pays fait partie des pays les plus faibles des 27 Etats européens et en terme de prix nous sommes le pays le plus cher", indique le ministre fédéral des télécommunications, Vincent Van Quickenborne (Open Vld).

Voo et Telenet ont confirmé un intérêt potentiel mardi, contrairement à RTL et au Persgroep. Voo et Telenet pourraient d'ailleurs s'allier et acheter la licence ensemble.

Les différents niveaux de pouvoir (fédéral, Régions et Communautés) se sont également accordés sur l'arrivée sur le marché de quatre licences supplémentaires, dernière génération (4G), qui permettent de proposer l'internet mobile à très haute vitesse. Ces quatre licences "4G" seront également mises aux enchères entre avril et mai, avec un prix minimal de 15 millions d'euros par licence.

Telenet renoncera à la 4e licence GSM si les réseaux câblés sont ouverts à la concurrence

Telenet ne concourra pas pour décrocher la 4e licence GSM si les propositions de décision des régulateurs visant une ouverture à la concurrence des réseaux des câblo-opérateurs se concrétisent, a réagi mercredi la société basée à Malines.

Dans un bref communiqué, Telenet évoque "un cadre régulateur extrême (unique au monde)" ainsi proposé par les régulateurs et les "incertitudes" qui l'accompagnent, et estime, dans ces conditions, "ne certainement plus être en état de se porter candidat pour la 4e licence mobile".

La presse faisait état mercredi du fait que la 4e licence d'exploitation du réseau 3G sera vendue aux enchères pour avril-mai. Telenet est cité comme candidat. Lundi, l'IBPT et les régulateurs de l'audiovisuel ont toutefois publié des propositions de décision allant dans le sens d'une ouverture à la concurrence des réseaux des câblo-opérateurs. Telenet juge que cela n'est pas nécessaire.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires