UberizeME: cuisiner pour Menu Next Door, rentable ?

15/04/16 à 14:28 - Mise à jour à 20/04/16 à 12:03

Source: Trends-Tendances

Trente hachis parmentier et tiramisus vendus lors d'un premier "Menu Next Door". Combien ça rapporte vraiment ?

UberizeME: cuisiner pour Menu Next Door, rentable ?

© Roger Job

Chaque chef gagne entre 100€ et 350€ pour chaque soirée où il cuisine. Cette affirmation, c'est la start-up Menu Next Door qui la partage sur sa page Web "devenir chef" qui incite les internautes à endosser leur tablier. Mais qu'en est-il vraiment ?

Lors de mon premier repas proposé sur la plateforme Menu Next Door (découvrez le déroulé de cette journée), j'ai réussi à vendre 30 menus à 10 €, soit un "chiffre d'affaires" de 300 euros.

Il faut bien entendu déduire les frais : 87 euros d'ingrédients... seulement. En effet, pour un hachis parmentier et un tiramisu, les matières premières sont peu onéreuses. Il faut aussi déduire les frais de packaging, c'est-à-dire les emballages achetés pour transporter les plats : 15,13 euros.

UberizeME: cuisiner pour Menu Next Door, rentable ?

© CC

Au total, cela représente un bénéfice de 197,87 euros. Bien sûr, on ne compte pas les consommations énergétiques (gaz et électricité) mais le montant donne bien une idée et confirme l'affirmation de la jeune start-up.

Mais est-ce pour autant purement "rentable", au-delà du plaisir de cuisiner quand c'est une passion ? Il faut évidemment ramener ce montant au revenu horaire. Pour proposer ce menu, voici un aperçu du temps consacré aux préparatifs :

  • 1 heure pour l'achat des ingrédients dans le cadre d'un menu test
  • 4h30 pour la préparation du menu test et la réalisation des photos de présentation
  • 1h30 pour les différents moments passés à assurer la promo (mailings, activation Facebook...)
  • 10 heures le jour J pour l'achat des ingrédients, la préparation et l'accueil des clients

Total : 17h00 consacrées au menu. Soit un bénéfice, à l'heure, de 11,6 € brut. Bien sûr, je ne suis pas un expert en cuisine, ni même un passionné de cuisine. La technique culinaire n'est pas ma spécialité et, du coup, certaines étapes peuvent me prendre plus de temps qu'à un chef, même amateur, qui s'y connait.

Certes, le revenu horaire n'est pas énorme. Mais beaucoup calculent surtout le bénéfice réalisé et qui permet d'arrondir leurs fins de mois. Surtout les passionnés...

Et vous, qu'est-ce qui vous semble le plus important : le revenu à l'heure, ou le montant total du bénéfice ?

Nos partenaires