UberizeME - Chef à la sauce "Menu Next Door" pour 11 euros/h

19/04/16 à 12:23 - Mise à jour à 20/04/16 à 12:04

Source: Trends-Tendances

(Vidéo) A l'occasion de mon troisième repas proposé sur Menu Next Door, j'avais prévu une recette plus simple à gérer que le saumon en croûte. Mais la pratique montre qu'il en va souvent autrement pour un amateur...

UberizeME - Chef à la sauce "Menu Next Door" pour 11 euros/h

Panique en cuisine... © CC

Trente menus vendus lors de ma première expérience Menu Next Door. Vingt-trois lors de la deuxième : le défi de ma troisième et avant-dernière journée de cuisinier est, bien sûr, d'atteindre à nouveau 30 ventes via le site de la start-up. J'ai opté pour un plat et un dessert simples mais gourmands. Une bouchée à la reine et une mousse au chocolat, un repas que j'ai intitulé "Tendres souvenirs de bonne maman" pour jouer sur la corde sensible des internautes et attirer les amateurs de bonnes choses.

En théorie, les deux recettes ne sont pas très compliquées. Avec un peu d'organisation, tout devait marcher comme sur des roulettes. Et, les ventes devaient bien donner. Après les 197,87 euros de bénéfice lors menu 1, les 137,55€ lors du menu 2... que va donner comme résultat ce menu 3 ? Réponse en vidéo :

Mes constatations durant la réalisation du menu 3 :

  • La gestion des quantités reste une difficulté majeure pour un chef amateur. Quand on a l'habitude de cuisiner pour 4 ou 6 personnes, passer à 30 menus reste un défi : les casseroles et plats habituels ne sont pas adaptés et il faut jongler avec les quantités, dans une cuisine pas forcément grande.
  • A quelques exceptions près, les acheteurs étaient des proches, des membres de la famille ou des voisins. Au final assez peu de personnes que je ne connaissais pas sont venues acheter ce menu. Dommage : est-ce lié au type de menu ?
  • S'improviser chef n'a rien de simple et croire que gagner de l'argent en cuisinant c'est simple n'est pas exact... Et il faut optimiser son expérience pour qu'elle soit plus rentable: re-proposer de temps en temps les mêmes menus pour ne pas perdre trop de temps avec la création de menus tests, la prise de photos, rationnaliser les courses... Car certains chefs (en tout cas ceux qui comptent leurs heures, beaucoup le font plutôt par passion) arrivent à une rentabilité horaire plus élevées...

Nos partenaires