TV : Philips externalise les risques mais garde la marque

18/04/11 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Source: Trends-Tendances

Philips vend 70 % de sa branche "téléviseurs", façon d'externaliser les risques financiers liés à une activité qui a plongé dans le rouge, tout en conservant le nom de sa marque pour ces produits. D'autant que le géant batave, frappé notamment par la catastrophe japonaise, s'attend à "des vents contraires en 2011".

TV : Philips externalise les risques mais garde la marque

Philips externalise ses activités liées aux téléviseurs dans le cadre d'une joint-venture qu'il créera avec TPV Technology, a indiqué lundi le groupe électronique néerlandais. Philips gardera 30 % des parts de son département, TPV récupérant le reste.

Le secteur des téléviseurs de Philips affichait une perte depuis un certain temps : il a enregistré une perte d'exploitation (Ebita) de 106 millions d'euros au premier trimestre de cette année. En cédant 70 % de ce département, l'entreprise veut externaliser une partie des risques financiers tout en conservant le nom de sa marque pour ses téléviseurs.

Pour Frans van Houten, président et CEO du géant batave, "trouver une solution pour nos activités liées aux téléviseurs était notre priorité", une branche qui a enregistré une perte opérationnelle de 331 millions d'euros. Les analystes s'attendaient à un bénéfice opérationnel de 385 millions d'euros.

Philips dispose d'un centre de recherche et de développement pour les téléviseurs à Bruges. Le groupe est actuellement à la recherche d'un nouveau site sur l'axe Bruges-Bruxelles. Quelque 300 personnes de 11 nationalités travaillent sur le site de Bruges, ainsi qu'une septantaine d'externes.

Bénéfice en baisse pour Philips

Philips a enregistré un bénéfice moins élevé que prévu au premier trimestre de cette année, ressort-il des résultats publiés lundi. Le groupe a également annoncé que la catastrophe au Japon a eu des effets sur les ventes et l'approvisionnement, sans apporter de détails.

"Nous nous attendons à des vents contraires en 2011 en raison de la tragédie japonaise", a déclaré Frans van Houten, qui ignore encore quel sera l'effet de la catastrophe sur les résultats de Philips. Le groupe aura une meilleure idée de l'ampleur de cet effet lors de la seconde moitié de l'année, a précisé l'entreprise.

Le chiffre d'affaires s'élève à 5,3 milliards d'euros, contre 4,98 milliards au premier trimestre de 2010. Le bénéfice net de Philips a baissé de 31,3 %, à 138 millions d'euros contre 201 millions un an plus tôt. Les analystes s'attendaient à un bénéfice net de 161 millions d'euros. Le résultat d'exploitation (Ebitda) s'élève à 437 millions d'euros, soit 58 millions de moins que durant la même période en 2010.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires