Transfert d'argent via Twitter

15/10/14 à 13:40 - Mise à jour à 13:40

Source: L'express

BPCE a présenté un nouveau service lié à son système de porte-monnaie en ligne, S-money. Il s'agit du transfert d'argent via Twitter : un tweet suffit pour le recharger ou pour payer.

Transfert d'argent via Twitter

© Reuters

Le groupe bancaire français BPCE revendique une première mondiale avec son nouveau service de transfert d'argent via Twitter. En effet, si le Japonais Rakuten Bank avait déjà permis les transferts d'argent via Facebook, c'est la première fois que ceci est possible via le réseau social Twitter.

"Nous nous sommes dit que dans l'écosystème des réseaux sociaux, allaient se développer de nouvelles fonctionnalités. Nous avons donc réfléchi à initier un paiement par le canal Twitter", expliquait Nicolas Chatillon, directeur général de S-money, sur le site de L'Expansion (URL).

Comment envoyer 50 euros ?

Gratuit pour les envois d'argent de particulier à particulier, ce service sera payant pour le paiement vers les entreprises et autres associations.

Deux étapes sont nécessaires pour envoyer une somme d'argent (50 euros dans cet exemple) vers un destinataire. Premièrement, vous envoyez un tweet "@SMoneyfr #envoyer 50EUR @nomdudestinataire". L'utilisateur est ensuite renvoyé sur l'application S-money, disponible sur les systèmes iOS d'Apple et Android de Google, où il concrétise effectivement son paiement, ceci après avoir relié ses comptes Twitter et S-money, explique L'Expansion.

Actuellement ce nouveau service n'est accessible qu'aux détenteurs de l'application S-money, d'une carte de paiement pour charger le compte S-money et d'un numéro de téléphone mobile français. S-money compte 100.000 clients, un chiffre que BPCE s'attend à voir croitre rapidement. En effet, cette solution a été retenue pour remplacer début 2015 le moyen de paiement Monéo dans les universités françaises. Ainsi BPCE évalue à 2,3 millions le nombre d'utilisateurs potentiels de ce système sur les campus universitaires français.

Bémol, la discrétion

Un petit bémol cependant, chaque paiement est... public, c'est-à-dire qu'il reste dans l'historique Twitter de l'utilisateur et peut ainsi être vu par tout le monde...

Pour BPCE, les paiements via messages privés pour plus de discrétion sont envisageables à l'avenir, mais actuellement l'organisme bancaire français veut "s'inscrire dans le mouvement et les codes d'utilisation de Twitter" qui font la part belle au caractère public des actions, a fait valoir Olivier Tilloy, directeur opérationnel de S-money. "Nous réfléchissons en termes d'utilisation du client. Si dans trois mois nous lançons les virements par message privé, ce sera parce que les clients nous l'auront demandé", a-t-il ajouté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires