TouchPad : nos premières impressions sur la tablette HP

16/02/11 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Trends-Tendances

Prise en mains, vidéo, particularités du système d'exploitation WebOS, transfert de données "par induction"... Nous avons testé la tablette made in HP.

TouchPad : nos premières impressions sur la tablette HP

HP a présenté la semaine dernière sa tablette TouchPad, destinée à rivaliser avec les meilleures tablettes du marché, iPad en tête. Alors que de nouvelles tablettes Android (Samsung, LG, etc.) sont présentées au Mobile World Congress de Barcelone, nous en avons profité pour tester le système d'exploitation concurrent d'iOS (Apple) et Android (Google) qui équipe le TouchPad, WebOS.

De l'extérieur, le TouchPad ressemble à un iPad, avec sensiblement les mêmes dimensions, mais en noir. Une fois dans les mains, la première impression, c'est son poids. Après quelques minutes, les 740 grammes du TouchPad (10 grammes de plus que l'iPad Wi-Fi/3G) se font ressentir, surtout au niveau de l'avant-bras. Pour une utilisation prolongée, il est nécessaire de pouvoir poser son coude quelque part, sur une table ou sur ses jambes, par exemple.

Ce poids s'explique sans doute par la présence d'une caméra intégrée et des haut-parleurs utilisant la technologie Beats Audio, qui offrent une restitution plus fidèle des sons numériques. Contrairement à l'iPad, qui utilise un connecteur propriétaire pour brancher ses accessoires, le TouchPad possède un port micro USB standard.

La qualité de la vidéo sur la tablette est fluide et offre un bon temps de réponse, que l'on a pu tester avec le simulateur de vol Armageddon Squadron 2. Contrairement à Apple avec FaceTime, HP n'a pas développé de logiciel de visioconférence et utilise pour l'instant une version prototype de Skype pour TouchPad. "Notre approche est différente et nous préférons travailler avec des partenaires", souligne le responsable de Palm/HP.

Côté logiciel, WebOS est un peu déroutant pour qui n'a pas l'habitude du concept où chaque tâche (une page Web, une vidéo, une application ouverte, etc.) est une "carte" que l'on fait défiler à l'écran avec le doigt :

Touch-to-Share : la communication par induction

Hormis la présence de WebOS, ce qui distingue le TouchPad de toutes les autres tablettes du marché, c'est sa fonction Touch-to-Share qui permet à la fois de recharger la batterie de l'appareil et de communiquer avec les derniers smartphones de HP (Pre3 et Veer), le tout sans fil.

Il suffit pour cela de "cogner" doucement les deux appareils (voir la vidéo ci-dessous) pour initialiser la communication et commencer le transfert de données via Bluetooth. Une technologie à induction baptisé Touchstone 2 par HP. "Aujourd'hui, on transfère des liens Web mais, on sera bientôt capable d'échanger des documents et des applications entre appareils WebOS", précise Stéphane Maes, vice-président marketing pour les smartphones chez Palm/HP

Reste à connaître l'autonomie et le prix du TouchPad pour vraiment savoir si la tablette de HP a des chances face à l'iPad 2 et le Xoom de Motorola, toutes deux équipées d'un écran de 10 pouces, alors que l'écran du PlayBook de RIM et du dernier Dell Streak ne mesurent que 7 pouces.

Jean-Baptiste Su (dans la Silicon Valley), L'Expansion.com

Nos partenaires