Tizen, la botte secrète de Samsung pour défier Apple et Android

04/01/13 à 13:28 - Mise à jour à 13:28

Source: Trends-Tendances

Samsung sortira en 2013 plusieurs smartphones fonctionnant sous un nouveau système d'exploitation concurrent d'Android, Tizen. D'autres OS alternatifs, pas découragés par le duopole Apple-Google, devraient voir le jour en 2013.

Tizen, la botte secrète de Samsung pour défier Apple et Android

Samsung, numéro un mondial des téléphones mobiles et premier vendeur de smartphones Android, va tenter de casser le duopole d'Apple et Google (respectivement 15% et 75% de part de marché dans les smartphones selon IDC) dans les systèmes d'exploitation pour appareils mobiles. Le coréen a annoncé qu'il lancerait en 2013 plusieurs appareils fonctionnant avec un nouvel OS open source, nommé Tizen. Selon le quotidien japonais Yomiuri Shimbun, un premier smartphone équipé de Tizen serait dévoilé en février au Mobile World Congress, destiné à être commercialisé par l'opérateur japonais leader NTT DoCoMo. Une version élaborée de Tizen est attendue ce mois-ci, selon Forbes.

Qu'est-ce que Tizen ?

Tizen est un OS basé sur Linux (comme Android), développé par un consortium créé fin 2011, auquel participent Samsung, Intel, Vodafone, Orange, Huawei, Panasonic, Telefonica, le sud-coréen SK Telecom, Sprint, Nec et NTT DoCoMo. Initialement, les premiers matériels devaient être lancés mi-2012, mais les développements ont pris du retard.

Tizen s'appuie en partie sur les travaux d'Intel sur MeeGo, l'OS qu'il développait avec Nokia jusqu'à son abandon en 2011. Cet OS multiplateformes est conçu pour pouvoir faire fonctionner smartphones, tablettes, mais aussi téléviseurs connectés, ordinateurs portables et systèmes automobiles embarqués. Il mise sur le HTML 5 pour séduire les développeurs sur toutes les plateformes et disposera d'une boutique d'applications à l'instar de l'App Store et de Google Play.

Pourquoi développer un nouvel OS ?

Distancé par ARM et Qualcomm sur les plateformes mobiles, Intel cherche à être plus présent sur ces appareils, sa faiblesse sur ce secteur lui étant très préjudiciable financièrement et en Bourse. Samsung, de son côté, chercherait à diminuer sa dépendance à Google depuis le rachat de son concurrent Motorola, analyse Bloomberg. Samsung commercialise un smartphone sous Windows Phone 8, l'Ativ S, mais réalise la quasi-totalité de ses ventes avec des téléphones Android.

Quand on voit la difficulté de Microsoft pour se faire une place sur le marché des OS mobiles, s'il y a bien un acteur assez puissant pour tenter d'imposer un nouvel OS, c'est bien le numéro un mondial du mobile. L'époque réussit aux géants informatiques capables de concevoir à la fois le logiciel et le matériel, comme Apple.

Pour Samsung, il s'agit d'une évolution logique. D'autant qu'il pourra équiper de Tizen non seulement ses smartphones (peut-être le futur Galaxy S4), mais aussi tous ses autres produits connectés. De plus, il a déjà l'expérience d'un OS complètement prorpiétaire, Bada. Google, de son côté, ne peut prendre le risque de se couper de la diffusion d'Android par Samsung en répliquant par des mesures de rétorsion.

Que devient Bada ?

Samsung dispose déjà d'un OS propriétaire, Bada, lancé en 2010, qui équipe ses smartphones d'entrée et de moyenne gamme vendus en Europe et sur les marchés émergents. Il devrait abandonner Bada pour Tizen, bien que rien ne soit pour l'instant confirmé. La dernière version de Bada date de 2011, et il semble que l'OS - qui a connu quelques beaux succès comme en France grâce à la distribution de Samsung Wave à 1 euro par les opérateurs -, ne soit plus du tout une priorité pour le groupe asiatique.

Tizen, premier d'une nouvelle lignée d'OS alternatifs

2013 sera l'année des nouveaux OS mobiles alternatifs. Après Tizen, on devrait voir le premier modèle sous Sailfish, conçu par le finlandais Jolla (fondé par des anciens de Nokia). Jolla prévoit de sortir un smartphone haut de gamme au premier trimestre. Son OS, dérivé de Meego, a été développé pour l'Europe, l'Afrique du Nord et la Chine.

Le premier trimestre devrait être chargé puisque c'est aussi l'horizon que se s'est fixé le chinois ZTE pour sortir un smartphone sous Firefox OS, un projet qui réunit Mozilla et Telefonica. Cet OS, lui aussi tourné vers le HTML 5, vise les marchés émergents. ZTE est le cinquième constructeur mondial de téléphones mobiles, avec environ 5% de part du marché mondial selon IDC.

On aurait également dû voir arriver sur le marché un smartphone Acer sous l'OS Aliyun d'Alibaba, mais le lancement a été repoussé. Google s'y oppose, explique le Wall Street Journal, car Aliyun serait dérivé d'Android mais non compatible avec celui-ci, et Acer, partnaire d'Android, ne serait pas autorisé à commercialiser des appareils non compatibles.

Enfin, Ubuntu a présenté cette semaine son projet d'OS mobile, destiné à servir le marché du smartphone low cost ainsi que celui des entreprises. Les smartphones qui en seront équipés seront en effet conçus pour servir d'unité centrale quand ils seront connectés à un clavier et un écran. Les premiers modèles sont annoncés pour la fin 2013 ou le début 2014.

Raphaële Karayan

En savoir plus sur:

Nos partenaires