SpaceX repart à la conquête de l'espace... et retient son souffle

21/12/15 à 15:20 - Mise à jour à 15:19

Source: Afp

Le compte à rebours se poursuivait ce lundi pour le premier lancement de la compagnie américaine SpaceX depuis l'explosion de son lanceur Falcon 9 il y a six mois.

SpaceX repart à la conquête de l'espace... et retient son souffle

La fusée Falcon 9 de SpaceX lancée de Cap Canaveral, Floride, ce 14 avril 2015. © REUTERS/Scott Audette

La fusée doit décoller dans la nuit de lundi à mardi (2h33 du matin heure belge) de Cap Canaveral en Floride, a indiqué la société dirigée par Elon Musk, le milliardaire multi-talents, qui veut révolutionner les lanceurs spatiaux comme il l'a fait pour la voiture électrique. La fusée doit mettre 11 satellites en orbite basse autour de la Terre pour la société de communication Orbcomm.

Mais la grande spécificité de la fusée est que son premier étage est censé pouvoir être récupéré en se posant sur la terre ferme. Pour l'instant SpaceX n'a jamais réussi, malgré plusieurs tentatives de faire atterrir le lanceur sur une plateforme en mer.

"Si l'opération devait être couronnée de succès ce serait la première fois qu'une fusée orbitale arriverait à atterrir sur la terre ferme", souligne le communiqué de l'entreprise.

La course avec Blue Origin

En novembre, un autre milliardaire à talents multiples, Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, avait réussi à faire atterrir sa fusée New Shepard après un vol suborbital. Un exploit réalisé par la société Blue Origin, mais moins difficile à accomplir que ce que tente de réaliser Musk dont le lanceur va aller en orbite, selon les experts.

Les enjeux financiers sont énormes. Récupérer un lanceur de manière routinière pour pouvoir le réutiliser, permettrait de réduire fortement le coût de la mise en orbite.

30% plus puissante

"Falcon 9" avait explosé le 28 juin un peu plus de deux minutes après le décollage de Cap Canaveral. Un premier revers pour SpaceX après dix-huit lancements réussis, dont six sur douze prévus pour livrer du fret à la Station spatiale internationale (ISS) dans le cadre d'un contrat de 1,6 milliard de dollars avec la Nasa.

La défaillance d'une fixation qui retenait un conteneur d'hélium dans le deuxième étage de la fusée est probablement à l'origine de cet accident, selon l'enquête.

La fusée Falcon 9 qui doit voler cette nuit est une nouvelle version 30% plus puissante qui devrait aussi améliorer le contrôle du premier étage lors de son retour à grande vitesse dans l'atmosphère.

Nos partenaires