Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

28/02/18 à 09:46 - Mise à jour à 10:22

Snapchat a-t-il vraiment perdu 1,3 milliard de dollars à cause d'un seul tweet?

Un tweet de la jeune starlette américaine Kylie Jenner aurait fait perdre 1,3 milliard de dollars à Snapchat, l'application de photos et de vidéos éphémères. Mais est-ce si simple que ça? Retour sur cet "exploit" incroyable.

Snapchat a-t-il vraiment perdu 1,3 milliard de dollars à cause d'un seul tweet?

Kylie Jenner © Reuters

Une jeune demoiselle de 20 ans peut-elle faire perdre plus d'un milliard de dollars à une entreprise cotée en Bourse? La réponse est oui. Et cette jeune fille de 20 ans peut-elle arriver à cet exploit en postant un simple message sur Twitter? La réponse est encore oui. Mais pour y arriver, il faut quelques ingrédients. Le premier, c'est que la jeune fille en question doit être célèbre - et c'est son cas, elle s'appelle Kylie Jenner, c'est la demi-soeur de Kim Kardashian, une autre starlette de la télévision. Elle est célèbre parce qu'elle est l'une des personnalités les plus suivies par les jeunes Américains sur les réseaux sociaux, où elle exhibe sa vie privée et des produits de marques de cosmétiques et de vêtements, voilà pour sa notoriété.

Pour son impact, c'est aussi très simple: comme les jeunes la suivent, ce qu'elle dit ou fait les influence. Or, Kylie Jenner, comme tant d'autres, n'a pas été ravie du changement de design de Snapchat. Elle l'a fait comprendre dans un tweet où elle affirme ne plus utiliser -ou beaucoup moins- l'application de photos et de vidéos éphémères. Il n'en fallait pas plus pour que l'action Snapchat dégringole. Et oups, la jeune fille s'est vite excusée en postant un autre tweet dans lequel elle affirme qu'elle aime quand même Snapchat. Mais trop tard: le mal était fait.

Partager

Une histoire dingue qui montre l'influence parfois néfaste des réseaux sociaux.

Cette histoire est dingue, car elle montre l'influence parfois néfaste des réseaux sociaux. Certains se sont souvenus que Donald Trump avait aussi la même force de frappe avec ses tweets ravageurs: des sociétés comme Toyota, General Motors ou encore Lockheed Martin ont vu le cours de leurs actions chuter après des tweets du président américain. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, car la Bourse a fini par s'habituer aux messages sans nuances de Trump, mais certains spécialistes doutent que la starlette Kylie Jenner ait eu le même effet sur l'action Snapchat. Ils pensent que la chute de l'action est un peu un hasard, car l'action de Snapchat avait déjà commencé à baisser bien avant le message de la jeune starlette sur Twitter. En fait, les analystes ont sanctionné cette application de photos et vidéos éphémères parce que les jeunes commencent à s'en détourner, mais aussi parce que son rival Instagram -qui appartient d'ailleurs à Facebook- copie systématiquement ses nouvelles fonctionnalités... avec succès puisque beaucoup de jeunes sont aussi sur Instagram.

En fait, ce qu'a sanctionné la Bourse, c'est plus le modèle économique fragile de Snapchat que les propos de la jeune starlette Kylie Jenner. Comme disait Cocteau: quand les événements nous dépassent, feignons d'en être les instigateurs. Mais je ne sais pas si Kylie Jenner connait Cocteau!

Nos partenaires