Smartphones et éthique : incompatibles ?

20/12/10 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Source: Trends-Tendances

Les smartphones "sont aussi chic que pratiques mais beaucoup moins branchés sur l'éthique" : telle est la conclusion d'une enquête de Test-Achats sur les conditions de travail et l'impact environnemental de ces "téléphones intelligents".

Smartphones et éthique : incompatibles ?

© Reuters

"Opacité et absence de respect des minimas sociaux et environnementaux, les smartphones sont essentiellement fabriqués dans des pays à bas salaires où les réglementations de travail et environnementales ne sont guère respectées", dénonce l'association de défense des consommateurs.

Fait révélateur, selon Test-Achats : cinq des sept marques les plus vendues ont refusé de participer à son enquête éthique. Seules LG et Samsung ont ouvert les portes de leurs sites de production. Dans ce cadre, "Samsung montre la plus grande responsabilité éthique".

La raison de cette absence supposée de perspective éthique ? Elle est simple, avance l'association : "Face à des consommateurs avides de nouveautés dernier cri, de préférence à prix plancher, les fabricants investissent dans la technologie et diminuent constamment leurs prix. Et comme c'est généralement le cas dans une telle guerre des prix, ce sont les ouvriers des pays à bas salaires qui paient la note, malgré l'existence de codes de conduite."

"Les ouvriers d'Asie, d'Amérique latine et d'Europe orientale travaillent pour un salaire de misère"

La production des smartphones ne profite guère à la population locale : en Chine, les coûts salariaux par iPhone représentent ainsi 0,7 % du prix final en magasin, chiffre Test-Achats. "Les ouvriers d'Asie, d'Amérique latine et d'Europe orientale travaillent pour un salaire de misère et accumulent les heures supplémentaires. Rien d'étonnant, dès lors, à ce que les enquêteurs de Test­Achats aient trouvé porte close chez tant de fabricants, et notamment ceux qui, voici encore quelques années, faisaient preuve d'un peu d'ouverture."

La fabrication des GSM et smartphones engendre également des conflits sur le sol africain, dans les régions où sont extraites les précieuses matières premières, prolonge l'association : "La guerre fait rage pour s'emparer des métaux et minéraux (l'or et le palladium, entre autres). Au Congo, par exemple, les Nations unies ont observé maints abus : viols collectifs, exactions, engagement d'enfants­ soldats et meurtres. Des groupes rebelles ont désormais la main sur la lucrative industrie minière."

Conclusion de Test-Achats : "Les fabricants de smartphones devraient dès lors améliorer les conditions de travail dans leurs usines, mais aussi assumer leurs responsabilités tout au long du processus - de l'achat des matières premières aux produits finis - et s'assurer qu'ils ne soutiennent pas financièrement ces odieuses pratiques."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires