Smartphone, la "Bourse" de la seconde main

25/04/14 à 12:29 - Mise à jour à 12:29

Source: Trends-Tendances

Un véritable marché du smartphone d'occasion s'est créé. Avec ses marques phares, ses fluctuations de prix, ses krachs et ses surprises. Quelques repères.

Smartphone, la "Bourse" de la seconde main

© Reuters

L'augmentation du prix des téléphones a créé un véritable marché de l'occasion pour smartphones. Qu'il soit signé Apple, Samsung ou d'une autre marque, un smartphone en bon état peut se revendre à un bon prix. Des experts du secteur fixent même des cotes argus pour ces produits de seconde main. Les magasins traditionnels proposent souvent des services de rachat, et pour certains sites internet, racheter des GSM de seconde main est devenu un fonds de commerce.

Des marques phares

Aujourd'hui, il n'y a pas que le vendeur et le repreneur d'un téléphone qui fixent le prix du produit. Un marché international influence le prix de revente selon certains critères, comme l'âge du téléphone, ses caractéristiques techniques, et bien entendu sa marque. "Les produits Apple se revendent mieux. Ils sont au-dessus du lot. Viennent ensuite les Samsung", explique Christian Laferrère, directeur général de Love2recycle France, un site de rachat de GSM. "Ce sont les seuls à garder un tarif élevé, et ce, malgré une technologie parfois datée", précise-t-il.

Nous avons fait le tour de quelques sites de rachat. Un iPhone 5 de 16 Go peut se revendre entre 190 et 220 euros. Un Samsung Galaxy S3 de 16 Go vaut entre 70 et 95 euros. Sur le marché, les téléphones Apple jouissent d'une forte popularité qui pousse leurs prix à la hausse. "Tout le monde veut un iPhone aux quatre coins de la planète. Acheter Apple, c'est un peu comme investir dans la pierre pour ce secteur", plaisante Christian Laferrère.

Apple/Samsung : deux politiques de prix

Malgré des caractéristiques et une fiabilité comparables, les prix des Samsung baissent plus vite que chez Apple. "Cela provient du fait que Samsung sabre les prix à chaque nouveauté", explique le patron de Love2recycle. De son côté, la pomme rallonge la durée de vie de ses anciens produits en gardant des prix assez élevés.

Pour Apple, le marché de la seconde main est l'occasion de proposer des produits low-cost sans vraiment le dire. Grâce à son service de rachat, l'Américain rachète des vieux iPhone, les reconditionne, et les remet en vente à des prix concurrentiels. Ainsi, Apple touche une autre clientèle sans égratigner son image de marque avec des produits bas de gamme.

Une question de timing

Il n'y a pas que la marque et les caractéristiques qui influencent les prix. Le moment de la revente est très important. L'annonce d'un nouvel appareil peut faire chuter le prix de votre GSM. Dans le milieu, c'est souvent la conférence estivale d'Apple qui fait varier les prix, toutes marques confondues.

"Le meilleur moment pour revendre son appareil est définitivement deux semaines avant l'annonce de la keynote (la conférence d'Apple)", précise Christian Laferrère. "C'est l'assurance de bénéficier d'une valorisation maximale", annonce-t-il. C'est donc fin juillet qu'il vaut mieux revendre son GSM.

Attention aux surprises

Les prix des smartphones de seconde main peuvent rapidement fluctuer, un peu comme pour les cours de la Bourse. Surtout en cas de surprise, comme ça a été le cas lorsque la présentation de l'iPhone 5C en 2013 a déçu le marché. "Les prix des anciens iPhone sont soudainement remontés", explique le patron de Love2recycle. Apple a lancé son iPhone 5C à 599 euros, alors que les courtiers s'attendaient à un prix très inférieur, proche du low-cost. Cette annonce a relancé l'intérêt pour les versions précédentes beaucoup moins chères.

Pour les autres marques, les chutes de prix peuvent être vertigineuses. En 2013, les actionnaires de Blackberry ont mis en vente la marque. D'un coup, la valeur de leurs téléphones d'occasion a chuté de 70%, une perte énorme pour certains acheteurs de GSM de seconde main.

Nos partenaires