Skype devient une "simple" division de Microsoft

14/10/11 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Trends-Tendances

Microsoft vient de boucler le rachat de Skype pour 8,5 milliards de dollars. Objectif pour cette nouvelle division au sein du géant de Redmond : atteindre le milliard d'utilisateurs quotidiens.

Skype devient une "simple" division de Microsoft

Microsoft annonce avoir clôturé aujourd'hui son acquisition de Skype pour 8,5 milliards de dollars. La transaction entre les deux sociétés, déjà approuvée par leurs conseils d'administration, avait été annoncée le 10 mai 2010. La finalisation de cette acquisition marque également l'introduction officielle de Skype en tant que nouvelle division business au sein de Microsoft, prolonge le géant de Redmond dans un communiqué.

Tony Bates, patron de Skype, prendra immédiatement la fonction de président de la Division Skype de Microsoft et se rapportera directement à Steve Ballmer. La division Skype continuera d'offrir ses produits actuels aux millions d'utilisateurs Skype à travers le monde. Sur le long terme, Skype sera intégré à un éventail de produits Microsoft "afin d'élargir la portée de Skype et d'en accélérer sa croissance, en tant qu'offre première et fondamentale pour la communication en ligne".

L'ex-patron de Skype affiche du coup de nouvelles ambitions pour son service de téléphonie par Internet : "En réunissant le meilleur de Microsoft et de Skype, nous nous engageons à réaliser d'incroyables innovations pour que les consommateurs et les entreprises du monde entier puissent bénéficier de nouveaux moyens pour se connecter. Ensemble, nous sommes capables de donner une nouvelle impulsion aux aspirations de Skype et d'atteindre un milliard d'utilisateurs par jour."

Fondé en 2003, Skype a été acheté par eBay au mois de septembre 2005 et fut ensuite vendu, en novembre 2009, au groupe d'investissement dirigé par Silver Lake et qui comprend notamment eBay. Son acquisition par Microsoft est encore examinée dans quelques pays et sera achevée dans ces pays lorsque ces examens seront terminés, conclut le géant informatique.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires