Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

14/09/17 à 15:31 - Mise à jour à 15:32

'Quand les géants du Net joueront la carte de la... redistribution fiscale'

En tant que consommateur, on regarde souvent les géants du Net avec sympathie. Après tout, pourquoi ne serait-ce pas le cas ? Mais ils ont également leurs faces cachées...

'Quand les géants du Net joueront la carte de la... redistribution fiscale'

Jeff Bezos, CEO d'Amazon. © Reuters

A lire aussi: Taxer les géants du Net, ça s'annonce compliqué...

Google répond rapidement et 7 jours sur 7 à toutes nos questions et requêtes. Amazon nous permet de faire du shopping en étant installés tranquillement chez soi, là encore 24 heures sur 24 et avec même la possibilité d'être livré le lendemain ou le surlendemain... Mais les géants du Net ont aussi plusieurs faces cachées bien moins sympathiques pour le consommateur.

Dans le cas d'Amazon, le journal britannique The Times a surveillé pendant un an les prix du site et ce qu'il a découvert est assez étonnant. L'un des produits a changé 300 fois de prix en une année ! Un frigo a lui changé plusieurs fois de prix en un mois, alors que c'est un achat assez lourd dans un budget et qu'il n'est pas question de se sentir grugé. Un DVD a même changé de prix 24 fois en 30 jours !

Bien entendu, en économie, les prix peuvent et doivent même changer en fonction de la demande, de la saison ou de certains événements du calendrier civil ou religieux. Les vols en avion sont par exemple plus chers en été et le prix des tickets de cinéma est plus élevé pour les adultes que pour les étudiants. Bref, il n'est pas question de remettre en question l'économie de marché: le prix, ce n'est au final que l'équilibre entre l'offre et la demande. Et si le produit est jugé trop cher, le consommateur peut décider de ne pas l'acheter.

Tout cela est vrai, sauf qu'avec Amazon, les prix varient tellement souvent et tellement vite qu'il est impossible d'effectuer une comparaison honnête. Le consommateur ne sait plus s'il en a pour son argent, car Amazon s'arrange pour le projeter dans un brouillard complet. Et le pire, c'est qu'Amazon pourrait bien, demain, changer les prix d'un produit en fonction de vos données personnelles. Par exemple, quelqu'un qui aurait passé plusieurs heures à lire des articles sur une artiste comme Rihanna serait supposé être prêt à payer plus cher son dernier album... Pareille information est facile à utiliser pour Amazon et les autres géants du Net, vu qu'ils ont tout notre historique d'achat et de navigation.

Partager

Le jour où il n'y aura plus d'alternatives aux géants du Net, faites-leur confiance, les prix augmenteront

Nous sommes nus comme des vers face à ces géants du Net. En clair, chaque achat, chaque clic que nous faisons sur le Net se traduira un jour par un prix plus élevé ou plus faible selon que nous sommes riches ou pauvres par exemple. Amazon n'est pas la seule entreprise du Net qui pense à faire varier ses prix selon nos données personnelles, Uber y pense aussi. Demain, quelqu'un qui demande un taxi Uber alors qu'il habite un beau quartier devra sans doute payer plus cher qu'un autre habitant d'une partie défavorisée de la ville. Logique, diront certains, sauf que les Uber, Amazon, Airbnb et autres Google ne paient quasi pas d'impôts et sont donc mal placés pour jouer la carte de la redistribution fiscale !

Et puis, le grand danger est ailleurs. Amazon, Google, Uber, Airbnb et les autres veulent tous être en monopole sur leurs secteurs. Ils démarrent aujourd'hui avec des prix très bas ou avec la gratuité, mais le jour où il n'y aura plus d'alternatives, faites-leur confiance, les prix augmenteront. Et hélas, ce jour-là, il n'y aura sans doute plus d'autres choix que de payer leurs prix.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires