Proxis.be songeait à s'étendre... avant d'être revendu !

06/12/10 à 15:06 - Mise à jour à 15:06

Source: Trends-Tendances

Distriplus envisageait de relancer le site Proxis.be, qui vivotait, en étendant les rayons de ce magasin virtuel au-delà de la librairie, des CD et des DVD. Il a finalement préféré céder le site à Azur.be.

Proxis.be songeait à s'étendre... avant d'être revendu !

Le groupe Distriplus a changé d'avis. Il envisageait de relancer le site Proxis.be, qui vivotait, en étendant les rayons de ce magasin virtuel au-delà de la librairie, des CD et des DVD. En ajoutant notamment de la parfumerie.

Pour ce faire, Proxis.be avait conclu un accord logistique avec Katoen Natie. Un consultant avait été recruté. Distriplus, qui contrôle les chaînes de magasins Club, Di et Planet Parfum, a finalement préféré céder Proxis.be à Azur.be.

Proxis.be avait été créé en 1997 par Kurt Staelens, un ancien de McKinsey, et comptait Net Fund Europe et KBC Securities parmi ses actionnaires. Objectif : devenir l'Amazon belge.

Ironie du sort, les clients francophones de Proxis.be sont à présent renvoyés, dans la formule "fusionnée", à "nos partenaires et/ou collègues mieux équipés pour le marché francophone"... en l'occurrence Amazon.fr, car Azur.be n'a pas de service en français.

Trends-Tendances

Nos partenaires