Procès Samsung/Apple: l'amende confirmée, les deux géants dos à dos

30/01/13 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Trends-Tendances

Un tribunal de San Jose (Californie, côte ouest des Etats-Unis) a refusé d'accorder un nouveau procès à Samsung dans la guerre des brevets contre son rival américain Apple et confirmé l'amende de 1,04 milliard de dollars infligée en août au groupe sud-coréen.

Avec Ativ, Samsung a créé l'équivalent Windows de sa célébrissime gamme Galaxy, tournant elle sous Android. Le constructeur a ainsi déjà commercialisé son Ativ Smart PC (photo), une tablette convertible sous Windows 8, comportant un clavier détachable. Elle est vendue 799 euros. Et sur ses ultrabooks de la gamme série 5 Ultra convertible, Samsung a fait le choix de l'écran pivotable.

Avec Ativ, Samsung a créé l'équivalent Windows de sa célébrissime gamme Galaxy, tournant elle sous Android. Le constructeur a ainsi déjà commercialisé son Ativ Smart PC (photo), une tablette convertible sous Windows 8, comportant un clavier détachable. Elle est vendue 799 euros. Et sur ses ultrabooks de la gamme série 5 Ultra convertible, Samsung a fait le choix de l'écran pivotable. © reuters

En confirmant le montant des dédommagements, la juge Lucy Koh a rejeté la demande de la marque à la pomme qui voulait leur relèvement et renvoie ainsi dos à dos les deux géants de l'informatique, selon un jugement rendu dans la nuit de mardi à mercredi.

Mme Koh reconnaît que certes Samsung a violé des brevets d'Apple mais pas "volontairement". En conséquence, Apple devra se contenter de 1,04 milliard de dollars.

La juge balaie aussi les arguments de Samsung en faveur d'un nouveau procès.

"Le procès a été dirigé équitablement, avec un temps de parole identique et les preuves ont été présentées dans le respect des règles par les deux parties", a-t-elle indiqué.

Le groupe sud-coréen espérait une annulation du premier verdict, faisant valoir qu'il avait été biaisé par l'expérience passée du président du jury.

Ce dernier avait omis de signaler lors du procès un différend judiciaire avec son ancien employeur Seagate, une entreprise dans laquelle Samsung a une participation.

Mme Koh ne s'est pas en revanche prononcée sur la demande d'Apple d'interdire à la vente aux Etats-Unis une série d'appareils fabriqués par son rival, notamment des téléphones multifonctions.

Apple et Samsung sont en concurrence directe sur le marché des smartphones et des tablettes informatiques, Samsung occupant la première place mondiale pour les premiers et Apple pour les secondes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires