Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

16/06/15 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Pourquoi les dirigeants d'Apple, Google, etc. ont bien raison d'être paranos

Aujourd'hui, je vais vous donner quelques chiffres pour vous montrer l'importance du nouveau monde, un monde que les experts appellent le GAFA.

Pourquoi les dirigeants d'Apple, Google, etc. ont bien raison d'être paranos

Le CEO d'Apple, Tim Cook. © Reuters

Le G.A.F.A, c'est l'acronyme de quatre sociétés qui en quelque sorte dirigeront le monde de demain: G pour Google, A pour Apple, F pour Facebook et le dernier A pour Amazon. Google a gagné la guerre des moteurs de recherche sur Internet en 4 ans à peine. Apple a inventé le marché des tablettes en à peine 80 jours. Facebook a capturé 16% de votre temps quotidien en à peine 10 ans. Quant à Amazon, ce géant de la distribution a remplacé pas mal de détaillants en à peine 7 ans !

A eux 4, ces GAFA sont devenus des géants de l'économie: la croissance des revenus de Google, Apple, Facebook et Amazon est plus importante que celle de la Chine. Et ces 4 géants de l'Internet génèrent autant de revenus qu'un pays comme le Danemark, mais avec 10 fois moins de personnes.

Mais malgré ces chiffres, malgré l'importance prise au quotidien par ces sociétés technologiques, les dirigeants du GAFA se sentent très vulnérables. Je dirais même plus: ils sont paranos ! Vraiment paranos ! Prenez le cas du fondateur de Google, Sergueï Brin. Alors que Google maîtrise 80% du marché des moteurs de recherche sur Internet, il n'a pas hésité à déclarer: "pour l'extérieur, nous sommes Goliath et les autres David. Vu de l'intérieur, nous sommes David et les autres Goliath."

Partager

Pourquoi les dirigeants d'Apple, Google, etc. ont bien raison d'être paranos

Le pire, c'est que ce sentiment paradoxal de fragilité n'est pas unique. Les autres dirigeants de Facebook ou d'Amazon vivent également avec ce sentiment de précarité ! Pourquoi ? Mais parce qu'ils se souviennent tous du livre écrit il y a 20 ans par Andy Grove, l'ancien PDG d'Intel, le fabricant de puces pour ordinateurs. Son livre avait pour titre: "Seuls les paranoïaques survivent". Le titre était d'actualité, car si Intel avait quasi le monopole des puces intégrées dans nos PC, ses dirigeants avaient raté, en revanche, le virage des smartphones et aujourd'hui encore, ils courent après ce marché devenu capital !

En résumé, si les patrons de Google, Apple, Facebook ou Amazon sont paranos, c'est parce qu'ils savent qu'à tout moment, quelque part sur cette planète, quelqu'un peut inventer quelque chose auquel ils n'ont pas pensé et détruire d'une certaine manière leur business. Cette parano est formidable, car elle n'est pas négative. Cette peur est même le moteur principal de la vitalité des sociétés de high-tech en Californie.

Au fond, on pourrait presque dire que pour viser l'immortalité, il faut d'abord être convaincu de sa propre précarité de sa propre mort. Et si vous vous demandez pourquoi ces sociétés, comme Google ou Facebook, sont sans pitié pour leurs concurrents aujourd'hui, vous avez là un élément de réponse: la peur. Autrement dit, Goliath est un grand parano qui se prend pour David.

En savoir plus sur:

Nos partenaires