Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

20/03/18 à 14:16 - Mise à jour à 14:15

Pourquoi Apple, Google ou Amazon se battent pour contrôler votre maison

Aujourd'hui, l'accès à Internet se fait bien souvent via l'écrit. Si vous voulez avoir les nouvelles du jour, vous regardez l'appli de votre journal préféré ou vous tapez 'www.' suivi du nom de votre média. Mais demain, ce sera moins le cas. La voix, votre voix sera la nouvelle porte d'entrée du web.

Pourquoi Apple, Google ou Amazon se battent pour contrôler votre maison

Amazon Echo. Les ventes de cet assistant virtuel ont été multipliées par neuf lors des fêtes de fin d'année, atteignant près de 5 millions d'unités vendues en 2016. © Reuters

Des firmes comme Amazon ou Google imposent désormais dans votre salon de petits assistants vocaux, on appelle cela des enceintes vocales et elles ont pour nom Alexa ou Google Home. Leur utilité ? Vous leur posez une question, elles vous répondent. Que ce soit l'heure, la météo ou des informations, elles ont réponse à tout ou presque. Vous pouvez également donner des ordres à ces petites enceintes qui sont reliées aux objets connectés de votre maison ou appartement: éteindre la lumière, augmenter la température ou baisser les stores !

Partager

Les nouveautés technologiques telles que les enceintes vocales ne sont pas neutres pour le business

Mais bien entendu, si tout le monde peut se féliciter de ces nouveautés technologiques, il faut se rendre compte qu'elles ne sont pas neutres pour le business. Surtout que tout ce dont je viens de vous parler peut aussi se faire au départ de votre smartphone, où que vous soyez et à n'importe quelle heure. Je vous donne un exemple: si demain ou après-demain, vous demandez à votre assistant personnel les nouvelles de la nuit, que ce soit via votre smartphone ou via la petite enceinte vocale déposée au milieu de votre salon, vous n'irez sans doute plus sur le site de Trends-Tendances.be ou du Vif.be, par exemple. Et le danger est évident: les médias risquent de se retrouver réduits à un simple rôle de fournisseur d'informations ou de divertissement. Même chose si vous voulez commander un produit ou un service: aujourd'hui, vous irez chez Amazon ou sur Google pour regarder les différentes propositions existantes, demain, plutôt que de vous casser la tête, vous ferez votre requête oralement. Ce qui veut dire que ce sera l'intelligence artificielle logée dans votre smartphone ou dans votre enceinte vocale qui fera le choix du produit ou du service pour vous.

Voilà pourquoi Apple, Google ou Amazon se battent pour contrôler votre maison. Ils savent qu'en plaçant ces petites enceintes vocales au milieu du salon, ils vont maîtriser encore plus le business lié à vos achats. Les grandes marques ont d'ailleurs peur de ces enceintes vocales connectées, car elles sont à la merci de Google ou d'Amazon, qui évidemment pousseront une marque plutôt qu'une autre en fonction de leur propre intérêt. Le business risque une fois de plus d'être biaisé par les géants du Net. C'est pourquoi la voix, votre voix, ma voix est devenue un enjeu pour le business. Qui l'aurait cru ?

Nos partenaires