Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

11/06/15 à 14:55 - Mise à jour à 14:55

Pourquoi Apple a lancé Music (et qui sera son véritable concurrent)

Apple a annoncé cette semaine le lancement fin juin d'un nouveau service payant de musique en streaming, baptisé Apple Music, et qui comprendra également une station de radio et une plateforme permettant des interactions entre les artistes et leurs fans.

Pourquoi Apple a lancé Music (et qui sera son véritable concurrent)

Jimmy Iovine, lors de la Worldwide Developers Conference à San Francisco. © REUTERS/Robert Galbraith

Le patron d'Apple a affirmé que ce service allait ouvrir "un nouveau chapitre dans la musique" et "changer pour toujours la manière d'y accéder", fin de citation. En ce qui concerne les aspects pratiques, Apple Music sera lancé fin juin dans plus de 100 pays. Ce service sera disponible dans un premier temps uniquement sur les appareils Apple, mais une version compatible avec le système d'exploitation mobile Android est également prévue pour l'automne. Résultat de tout cela: Apple Music donnera ainsi accès à un service de musique à la demande en streaming (c'est-à-dire en flux sans téléchargement). À ce service, s'ajouteront une radio mondiale en direct 24 heures sur 24 baptisée Beats 1 et une plateforme sociale (Connect) où les artistes pourront partager les paroles de leurs chansons, des photos ou des vidéos, et même de nouveaux titres que les fans pourront de leur côté partager et commenter. Après une période d'essai gratuite de trois mois, le service sera facturé à 9,99 dollars par mois. Apple a aussi prévu un abonnement familial, couvrant jusqu'à six personnes, pour 14,99 dollars. Voilà donc, en gros, ce qu'on pouvait lire sur une dépêche de l'agence France presse.

Partager

Pourquoi Apple a lancé Music (et qui sera son véritable concurrent)

Au niveau des commentaires, disons plusieurs choses. La première, c'est qu'en lançant ce nouveau service, Apple vise très clairement à prendre des parts à des sociétés comme Deezer ou Spotify dont c'est le business principal. Et même s'il arrive en retard sur ce marché de la musique en streaming, Apple a déjà prouvé par le passé qu'il pouvait faire mieux que les autres. Après tout, contrairement à ce qu'on pense, Apple n'a inventé ni les ordinateurs, ni les baladeurs numériques, ni même les smartphones. Pourtant, ses iPod, iMac ou iPad sont aujourd'hui des produits iconiques auprès des consommateurs, ce qui n'est pas le cas des produits de la concurrence.

Et deuxièmement, Apple pourra lancer ce service d'autant plus facilement que la firme à la pomme ne part pas de zéro. Apple a déjà une base de 800 millions de clients qui ont déjà donné le numéro de leur carte de crédit pour ouvrir un compte iTunes. Donc, tous ces clients pourront souscrire à ce nouveau service au départ d'un simple clic. Difficile de faire plus simple.

Au fond, comme le disait le journal économique Les Echos, le vrai concurrent d'Apple, pour ce nouveau service, ce ne sont pas les Spotify ou les Deezer, mais la gratuité. Car pour les jeunes, très souvent, la musique n'est plus un produit ou un bien qui s'achète. Et Les Echos ont raison d'écrire que c'est le seul pépin qui pourrait se glisser dans la pomme d'Apple.

En savoir plus sur:

Nos partenaires