Plaintes à la pelle contre Facebook et ses banques

23/05/12 à 17:00 - Mise à jour à 16:59

Source: Trends-Tendances

Trois cabinets d'avocats au moins ont porté plainte contre Facebook et/ou les banques chargées de sa (désastreuse) introduction en Bourse.

Plaintes à la pelle contre Facebook et ses banques

© Reuters

Les plaintes d'investisseurs qui s'estiment lésés par l'entrée en Bourse ratée de Facebook se multipliaient mercredi, visant à la fois le réseau social et les banques qui ont géré l'opération boursière.

L'action, lancée en Bourse vendredi à 38 dollars, a perdu près de 20 % sur les trois premières séances. Mardi, des informations de presse affirmaient que les trois principales banques ayant piloté l'opération avaient abaissé leurs prévisions de résultats pour Facebook quelques jours avant l'entrée en Bourse en ne prévenant que certains gros actionnaires.

Le cabinet d'avocats Robbins Geller Rudman & Dowd LLP a annoncé mercredi qu'il avait déposé une plainte en nom collectif au tribunal fédéral du sud de New York "de la part d'investisseurs ayant acheté l'action Facebook à l'occasion de son entrée en Bourse le 18 mai".

Un autre cabinet, Lieff Cabraser Heimann & Bernstein, a également porté plainte au nom d'investisseurs ayant acheté le titre du réseau aux 900 millions de membres. La plainte vise "Facebook, certains responsables ou administrateurs, et les banques chargées de l'opération boursière, pour infraction aux lois boursières". Elle accuse le prospectus boursier présentant l'opération aux acheteurs potentiels d'avoir été "préparé avec négligence" et de ne pas avoir "révélé des données-clés sur les activités de Facebook et ses perspectives".

Un troisième cabinet d'avocat de Los Angeles, Glancy Binkow & Goldberg, a porté plainte "au nom d'investisseurs ayant essuyé des pertes à cause de l'entrée en Bourse hautement médiatique de Facebook".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires