Ouverture du marché de la télédistribution par câble en août 2011

19/07/11 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Source: Trends-Tendances

Les régulateurs du secteur des communications électroniques (CRC), qui rassemble les différents régulateurs média du pays, ont pris les mesures nécessaires pour obliger les câblo-opérateurs belges à ouvrir leurs réseaux afin que des opérateurs alternatifs puissent proposer des offres de télévision par câble.

Ouverture du marché de la télédistribution par câble en août 2011

© ThinkStock

Suite aux décisions prises par la CRC, les câblo-opérateurs Brutélé, Numéricable, Tecteo (Voo), AIESH et Telenet devront désormais fournir, à tout acteur qui en fera la demande, l'accès à une offre de revente de leur offre de télévision analogique. C'est également le cas pour leur plate-forme de télévision numérique, à l'exception de Belgacom qui fournit déjà des services numériques via son propre réseau DSL. Ils devront aussi permettre l'accès à une offre de revente de l'internet haut débit.

Concrètement, Belgacom pourra ainsi proposer une offre de télévision analogique, mais devra elle-même ouvrir son propre réseau pour une offre de télévision alternative. Les opérateurs alternatifs pourront donc aussi proposer une offre "triple play" via Belgacom.

Dans leur communiqué, les régulateurs soulignent que ces décisions interviennent à la suite "d'un certain nombre de problèmes sur les marchés justifiant une intervention régulatoire". Ainsi, le jeu de la concurrence n'a pas engendré une diminution satisfaisante des prix pour le consommateur et, sans accès à une offre de revente de services TV, les opérateurs alternatifs n'ont pas pu se développer dans un marché concurrentiel.

Ces mesures entreront en vigueur à partir du 1er août 2011, mais il faudra encore attendre de 12 à 15 mois avant que les opérateurs alternatifs puissent proposer leur offre sur le marché, a indiqué Luc Hindryckx, président du régulateur belge des services postaux et des télécommunications (IBPT).

Le CRIOC félicite la CRC

"La décision de la CRC devrait conduire à l'apparition de concurrents et d'une baisse de prix", estime le Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC), qui dit également s'étonner de l'intention de plusieurs câblo-opérateurs belges de faire appel de la décision.

L'organisation avait déjà, début juillet, mis en garde face aux dangers de manipulation qui guettaient les consommateurs, notamment en matière de foot gratuit. Elle "constate à nouveau, sur son site, une recrudescence des interrogations des consommateurs et leur difficulté de changer d'opérateur en matière de triple play (téléphonie fixe, internet et télédistribution), ou d'obtenir un service de qualité ou répondant à leurs besoins."

Le CRIOC demande aux opérateurs "de mettre en place un service low cost à un prix compétitif, comme par exemple les chaînes nationales et quelques chaînes dans la langue d'usage du téléspectateur sans devoir s'encombrer d'abonnements à des bouquets numériques chers, ou des abonnements temporaires pour une soirée ou une semaine, ou encore, un abonnement chaîne par chaîne. Ces solutions existent dans d'autres pays, pourquoi ne pas les appliquer en Belgique", s'interroge le CRIOC.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires