Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

08/12/17 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Objets connectés: 'Méfiez-vous des pirates... et de vos enfants !'

Parfois, le mieux est l'ennemi du bien. C'est ce que découvrent certains parents à l'approche des fêtes de fin d'année.

Objets connectés: 'Méfiez-vous des pirates... et de vos enfants !'

Un prototype de robot télécommandé lors du CEATEC à Tokyo. © AFP

Aujourd'hui, aux États-Unis et dans certains pays européens, la mode est de s'offrir une enceinte connectée pour la placer au sein de la maison. Ces enceintes sont des sortes d'assistants vocaux personnels qui permettent à leurs utilisateurs de demander à haute voix quelle est la météo du jour ou bien d'augmenter ou de baisser, toujours à l'aide de la voix, la température de la maison. Bref, ces enceintes vocales sont des objets connectés avec d'autres objets connectés au sein de la maison et qui jouent en quelque sorte le rôle de majordome.

Mais les parents qui achètent ce genre d'enceintes ne se rendent pas toujours compte que celles-ci peuvent être piratées à distance et qu'il faut éviter qu'elles ne soient connectées avec tous les objets de la maison. Ça a l'air évident dit comme cela, mais la plupart du temps, on n'y pense pas et Le Figaro fait bien de nous le rappeler.

Il faut par exemple absolument éviter que votre enceinte connectée ne soit reliée aux serrures de la maison, aux fenêtres, aux volets ou aux alarmes ! Sinon, ne vous étonnez pas un jour de voir votre maison vidée par un pirate informatique qui aura préalablement piraté votre enceinte connectée avant de vous cambrioler.

Partager

Souvenez-vous que les geeks de la Silicon Valley interdisent à leurs enfants de jouer avec des tablettes !

Mais il n'y a pas que des pirates dont vous devez vous méfier, vous devez également, et pour le moment surtout, vous méfier de vos enfants ! Ils sont en effet souvent plus agiles que les adultes pour comprendre comment fonctionnent ces petites enceintes connectées vendues par Google ou Amazon. Et comme les enfants restent des enfants, ils peuvent, via leur voix, commander des jouets en ligne et fêter Noël avant l'heure. Et estimez-vous heureux, s'ils ne commandent pas des choses encore plus chères...

Et puis, comme l'a encore rappelé l'autorité gardienne de la vie privée en France, méfiez-vous aussi comme de la peste des jouets connectés, et notamment des poupées connectées capables par exemple de discuter avec un enfant. Là encore, les autorités de la protection privée en Europe et aux États-Unis se sont rendu compte que ces jouets inoffensifs en apparence collectaient énormément de données privées sur l'enfant et son entourage.

En cette période de fêtes, soyez par conséquent plus prudents que jamais dans vos achats de jouets connectés. Et si vous voulez absolument acheter ce genre de jouets, alors suivez les conseils du Figaro et donnez une fausse date de naissance, ainsi qu'une boîte email créée uniquement pour le jouet connecté, sans oublier de régulièrement vider l'historique des données collectées (cela peut se faire à partir du tableau de bord de ces appareils). Mais le mieux encore selon moi, c'est de ne pas acheter de jouets connectés. Souvenez-vous que les geeks de la Silicon Valley, ceux-là mêmes qui nous vendent ces objets connectés, interdisent à leurs enfants de jouer avec des tablettes ! C'était par exemple le cas du regretté Steve Jobs... C'est qu'il savait pourquoi.

Nos partenaires