Trends Numerik

"Vendre les données des patients est gravissime"

15/10/17 à 08:31 - Mise à jour à 08:31
Du Trends-Tendances du 12/10/17

Une quinzaine d'hôpitaux belges vendent les données (anonymisées) de leurs patients à un acteur privé pour 22 euros par dossier. Cette information publiée par "Le Soir" est l'occasion de demander à Renaud Mazy, CEO des Cliniques universitaires Saint-Luc, ce qu'il en pense.

TRENDS-TENDANCES. Que des hôpitaux vendent les données anonymisées des patients à un organisme privé vous surprend-il et comment appréhendez-vous cette situation délicate ?

RENAUD MAZY. Ce n'est pas éthique. Saint-Luc ne vend aucune donnée de ses patients et n'en vendra aucune à quiconque. La pratique touche à la relation de confiance établie entre l'hôpital et le médecin et, pire encore, elle met à mal la relation entre le patient et son médecin. Cela me tracasse car ça donne l'impression que les hôpitaux peuvent faire n'importe quoi avec leurs données dès lors qu'elles sont anonymisées. C'est gravissime. D'autant que je crains que cette vente de données ne soit réalisée qu'à des fins pécuniaires, d'autant plus que l'on parle de sommes dérisoires (de l'ordre de 10.000 euros pour un hôpital de 500 lits, Ndlr). La valeur ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos