Trends Numerik

Un Belge derrière la 3D du HP Sprout ?

03/11/14 à 12:26 - Mise à jour à 15:54

Source: Trends-Tendances

Sprout, l'ordinateur sans clavier ni souris dévoilé la semaine passée par HP marque une rupture, positivement accueillie, dans l'univers de l'ordinateur. Son évolution sur la 3D et la reconnaissance de mouvements témoigne de sa volonté d'innover. Une nouveauté dont la start-up belge Softkinetic ne serait pas totalement étrangère.

Un Belge derrière la 3D du HP Sprout ?

© HP

HP ne va pas bien. Pour preuve sa restructuration qui pourrait mener à la suppression de 55.000 emplois. Mais la firme veut aller de l'avant. Outre une douloureuse scission de ses activités, elle mise sur... l'innovation. Et notamment sur la 3D où HP est particulièrement attendue. Ce secteur se développe considérablement et l'impression en trois dimensions commence même à percer dans le grand public. Il paraissait inconcevable que le spécialiste de l'impression sur papier n'envisage pas de pénétrer ce marché. Contre toute attente, ce n'est pas une imprimante 3D que HP a annoncé en fin de semaine passée... mais un ordinateur d'un genre nouveau. Le Sprout qui s'affranchit du clavier et de la souris pour laisser place à un système de projection et... de scanner 3D.

Cet ordinateur n'est probablement que le premier pas vers un nouvel écosystème en trois dimensions, puisque les documents "scannés" et "modélisés" en 3D pourront, par la suite, être imprimés à domicile sur une imprimante HP en 3D. Il se dit qu'elle sera commercialisée en 2016...

A y regarder de plus près, cette première étape de HP sur ce créneau ne serait pas totalement étrangère à la Belgique. D'après plusieurs sources spécialisées, le scanner 3D embarquerait la technologie "RealSense" d'Intel. Or, on le sait, la firme belge Softkinetic a noué un partenariat privilégié avec Intel pour la reconnaissance 3D. Et ce partenariat s'intègrerait justement dans le cadre de cette technologie RealSense comme en témoigne un tweet du CEO Michel Tombroff en janvier.

De là à penser que la start-up Softkinetic se trouve embarquée dans le nouveau produit révolutionnaire de HP et donne tout son sens au "scanning en 3D"... il n'y a qu'un pas. Que l'on franchit allègrement ! Même si le CEO de Softkinetic se refuse à tout commentaire sur la question, il ne serait pas étonnant que sa société se retrouve dans un tel produit. La start-up belge se positionne en leader sur son créneau et multiplie les partenariats. Softkinetic a signé un gros contrat avec Sony qui embarque sa technologie dans sa PS4, un autre avec Intel, pour n'en citer que deux des plus visibles. Mais Softkinetic discute avec à peu près tous les géants de la techno. Et la PME collabore aussi avec des constructeurs automobiles et des équipementiers pour mettre en place des systèmes de sécurité pointus dans les habitacles des voitures. On n'a pas fini d'entendre parler de Softkinetic.

Quant à HP, la sortie de Sprout pourrait redonner un peu de couleurs à sa division PC, celle active dans l'un des marchés les plus difficiles pour la géant américain. Voyez plutôt comment se répartissent ses différentes activités dans notre article ici.

En savoir plus sur:

Nos partenaires