Trends Numerik

UberPop suspendu à Bruxelles: et maintenant ?

13/10/15 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Trends-Tendances

La firme annonce la suspension de son service UberPop dans notre capitale dès cette nuit. Cela signifie-t-il que le géant américain abandonne notre marché ? Loin de là : la firme conserve une activité à Bruxelles et laisse entendre d'autres développements belges. Analyse.

UberPop suspendu à Bruxelles: et maintenant ?

© REUTERS

Le trublion du transport de personnes a confirmé la suspension du service UberPop dans notre capitale, après la décision du tribunal de commerce rendant le service illégal. La société américaine avait 21 jours pour se mettre en conformité et donc... suspendre ses activités, sous peine de saisie des véhicules et amende de 10.000 ¤ par véhicule pris en infraction. Mais l'un des responsables européens de la firme, Mark MacGann, vient d'annoncer à la RTBF la suspension du service dès ce soir à 23h59. Uber avait jusqu'au 19 octobre et semble donc vouloir anticiper.

UberX : succès mitigé

Cela veut-il dire que la start-up du transport quitte notre capitale ? Pas si vite ! Uber a lancé en septembre UberX permettant à des chauffeurs professionnels d'exercer sur sa plateforme (tandis que UberPop -actuellement interdite- permettait à des particuliers d'endosser le rôle de chauffeur). UberX s'est lancé en septembre avec une dizaine de chauffeurs.

Fin septembre, nous avions questionné Mark MacGann sur le développement de UberX. Il nous expliquait: "la législation étant tellement contraignante et protectionniste dans ce domaine, nous essayons d'aider un maximum de personnes qui souhaite devenir chauffeur professionnel (sur UberX, ndlr) d'avoir accès à la profession. Devenir indépendant ou indépendant complémentaire reste encore un parcours du combattant pour beaucoup de Bruxellois qui souhaitent travailler en tant que conducteur VTC (professionnel). Il est impératif que le ministre de l'Emploi propose au gouvernement d'assouplir certaines contraintes qui ne servent pas l'intérêt public, notamment en matière de connaissances de gestion, pour des personnes qui voudraient gagner leur vie en aidant les Bruxellois à mieux se déplacer. Avec plus de 20% de chômage à Bruxelles, l'heure est à l'action gouvernementale, car les débats ont duré suffisamment longtemps. ".

A lire entre les lignes, on comprend vite que UberX est loin d'être un carton pour l'instant, même si le responsable de Uber confie que "le service commence bien, il y a énormément de demandes." Il ne communique toutefois aucun chiffre pour l'instant sur le nombre de chauffeurs UberX, alors que la firme avançait le nombre de 1.000 chauffeurs particuliers UberPop à Bruxelles.

Bruxelles, Charleroi, Anvers, Liège,... ?

Quelles sont donc les options pour Uber en Belgique ? Dans notre capitale, la firme va continuer à exercer UberX et va essayer de faire croitre le service. Mais l'équation n'est pas aussi simple que UberPop car les chauffeurs pro coûtent plus chers. Et au prix UberX, tous ne se montrent pas aussi intéressés... Sans oublier qu'un doute subsiste sur la véritable légalité de UberX. Certains responsables de taxis pensent que UberX c'est du taxi déguisé en limousine (lire ici).

Il reste l'option législative. Depuis de nombreux mois, le ministre Smet a commencé à plancher avec les responsables bruxellois sur une nouvelle règlementation qui pourrait permettre, à certaines conditions, à Uber de proposer ses services à Bruxelles. Législation qui peine cependant à se concrétiser.

Restent les autres villes. Car si Uber est interdit à Bruxelles, ce n'est pas (encore ?) le cas ailleurs. Rien n'empêcherait à Uber de poursuivre sa stratégie d'occupation du territoire avec UberPop : se lancer et opérer en attendant les actions en justice. C'était jusqu'ici la stratégie de Uber partout en Europe. Mais la donne change furieusement dans les différents pays européens où "Pop" est cible de nombreuses décisions contraires. D'ailleurs, cela fait des mois que le géant américain annonce l'ouverture d'autres villes belges. Tout récemment encore, Uber évoquait des villes comme Anvers, Charleroi ou Liège. Mais rien n'arrive pour l'instant. Et puis, avec quel service ? Les particulier de UberPop ou les pros de UberX ? Pour l'instant, la stratégie de Uber chez nous n'est pas encore très claire... Mais nul doute que la firme tentera de prendre le marché par surprise. Cela a toujours été son marketing jusqu'ici...

En savoir plus sur:

Nos partenaires