Trends Numerik

Taxis Verts : être plus sexy pour contrer Uber

06/11/14 à 10:13 - Mise à jour à 10:25

Source: Trends-Tendances

En pleine guerre contre Uber, les firmes de taxis cherchent la parade. Quand elle n'est pas judiciaire, elle se joue sur le service et l'image. Ainsi, Taxis Verts annonce un partenariat avec Mobistar pour proposer l'Internet mobile gratuit à bord de ses véhicules.

Taxis Verts : être plus sexy pour contrer Uber

© Belga

Que ce soit en France, en Allemagne, aux Pays-Bas ou en Belgique, le match est le même. Les entreprises traditionnelles de taxis doivent tenir tête à la start-up américaine Uber qui propose des voitures avec chauffeurs aux particuliers. Dans beaucoup de cas, la riposte s'opère durement au niveau législatif et judiciaire. Mais les procédures sont longues et Uber, soutenu par de généreux investisseurs parmi lesquels Goldman Sachs et Google, continue ses activités sur les différents marchés malgré les interdictions.

L'arme marketing

Du coup certaines firmes, comme les Taxis Verts, entament en parallèle un autre type de riposte : celle du service et du marketing. Consciente que sa seule image -- et ses budgets -- ne font pas le poids face au marketing de Uber, Taxis Verts semble vouloir mettre plus en avant ses forces. "Depuis des années, nous déployons des efforts en matière de nouvelles technologies, précise-t-on à la direction de la firme de taxis. Nos chauffeurs sont équipés de PDA, nous optimisons les données pour améliorer le routage des véhicules, nous avons déployé les terminaux de paiement à bord de l'ensemble des taxis. Et plus récemment, nous avons proposé des applications mobiles, comme Collecto et eCab." De fait, la firme bruxelloise dispose d'atouts mais fait face à un déficit d'image. Pourtant, son appli eCab propose le même type de services que Uber (appeler un chauffeur via son smartphone, voir la position géographique du véhicule et payer via son téléphone). Et encore un avantage pour qui n'est pas uniquement braqué sur le tarif : un bon millier de chauffeurs dans notre capitale (contre à peine 100 pour Uber) permet aux Taxis Verts d'embarquer un passager plus rapidement que la firme américaine. "Nous avons du savoir-faire. A présent, il faut le faire savoir", insiste la direction de Taxis Verts.

Dans le même esprit, la firme vient d'annoncer un partenariat avec Mobistar. Taxis Verts offre désormais l'Internet gratuit dans 50 taxis de la Région de Bruxelles-Capitale. Une carte SIM transforme ces taxis en "bureaux mobiles" grâce à la 4G de Mobistar. Cette technologie embarquée permettra à la société de taxis d'offrir plus de services à ses clients, plus en phase avec les développements technologiques.

Pour l'instant, le partenariat (en phase de test) ne porte que sur 50 véhicules. C'est peu sur les 1.000 taxis bruxellois, mais cela confirme bien une chose : poussé dans le dos par l'arrivée de Uber, le secteur doit montrer qu'il évolue et devenir plus "sexy". Surtout s'il veut éviter une déconfiture comme ses collègues de San Francisco. A en croire les chiffres de la Metropolitan transportation agency, relayés par le think tank Bruegel, l'usage des taxis y aurait enregistré une baisse de 65 % en deux ans. Même si on a de la peine à croire ces chiffres, les entreprises traditionnelles doivent se secouer. La 4G à bord est visiblement une étape. Avant d'autres ?

En savoir plus sur:

Nos partenaires