Trends Numerik

Smartwatches : les premières applis belges

10/12/14 à 11:39 - Mise à jour à 11:39

Source: Trends-Tendances

Même s'il y a peu de montres connectées en Belgique, on voit arriver les premières applis made in Belgium qui leur sont destinées. En tête, les banques (Hello Bank et Belfius) et, depuis aujourd'hui, la liste de courses myShopi. Dans quel but ?

Smartwatches : les premières applis belges

© myshopi

Parfois, on se demande à quoi peut bien servir une montre connectée. "Gadget pour geeks". "Filon des constructeurs pour enrayer la baisse des prix des smartphones". Les détracteurs rangent rapidement les montres connectées (les smartwatches) au rang de gadget.

Pourtant, de plus en plus de professionnels y croient. En témoignent les premières sorties d'applications made in Belgium. Après le lancement en septembre d'une application Hello Bank et celle de Belfius (la Belfius Direct Wear) en novembre qui permet de consulter le solde de son compte sur la montre, voici que l'appli belgo-belge de liste de courses myShopi s'attaque, elle aussi, aux montres qui tournent sur Android Gear, la plate-forme d'objets connectés de Google.

L'idée derrière myShopi ? Permettre aux utilisateurs (la start-up en revendique 230.000 en Belgique sur base mensuelle) de voir leur liste de courses sur leur montre. "Cela répond aux critiques de certains qui trouvent difficile de lire leur liste sur un téléphone tout en poussant un charriot" argumente Philippe Van Ophem, co-fondateur de myShopi rachetée en début d'année par le groupe Belgique Diffusion.

Et cela permet (surtout ?) à la start-up de garder son image à la pointe des technologies. En effet, à l'heure actuelle, il n'y aurait qu'environ 12.000 montres connectées vendues dans notre pays (d'après GFK, pour les 9 premiers mois de l'année). Et l'appli myShopi ne concerne que quelques modèles (LG, Sony...) mais pas les montres (pourtant parmi les plus répandues) de Samsung qui travaille avec un autre système d'exploitation. De plus, l'appli sur montre connectée ne fait "que" lire la liste de course qui se trouve sur le smartphone... Les autres options n'y sont pas disponibles. Ainsi, pas possible (et d'ailleurs pas utile) de se faire rembourser ses coupons via la montre, ce qui est pourtant le vrai business de la start-up aujourd'hui. Elle propose aux marques d'intégrer des coupons de réduction dans myShopi, que les utilisateurs peuvent se faire rembourser via l'application... Pour cela, la firme touche des micro-paiements sur les remboursements... qui sont de plus en plus nombreux. Plus de 400 campagnes auraient déjà été proposées via myShopi qui a "largement dépassé le million d'euros de remboursement" souligne Philippe Van Ophem.

Mais qu'importe, même si le marché reste petit et même si myShopi ne fera pas vraiment de "business" via la montre connectée, la liste de courses continue à se rendre incontournable en se déployant sur de nouveaux supports comme la montre connectée et, de ce fait, à alimenter son business...

Nos partenaires