Trends Numerik

Lenovo, Motorola, Samsung, Xiaomi... la grande mutation

31/10/14 à 14:15 - Mise à jour à 14:24

Source: Trends-Tendances

Motorola totalement intégrée par Lenovo. Xiaomi qui grimpe sur l'échiquier mondial des smartphones, Samsung qui perd des plumes. Wiko qui grignote le marché belge. Pas de doute, le marché des smartphones continue sa mutation. 4 mouvements qui en témoignent.

Lenovo, Motorola, Samsung, Xiaomi... la grande mutation

© PG

On pensait le marché des smartphones totalement verrouillé par Samsung et Apple. Et d'une certaine façon, il l'est. Ce duopole de fait détient plus de 50% du marché en Belgique. Ce qui laisse assez peu de place pour les concurrents. Pourtant, ces derniers se pressent au portillon pour obtenir la troisième place de ce marché très convoité. Bien sûr, Nokia/Microsoft joue dans la course avec sa gamme Lumia, au même titre que Huawei, Acer, HTC, Sony, etc. Que ce soit sur notre marché ou au niveau mondial, les choses bouges énormément. Voici quelques points importants qui démontrent la grosse évolution sur le marché du smartphone.

Lenovo vient d'annoncer la reprise totale de Motorola. Le Chinois qui reprend l'Américain. L'annonce ne date pas d'hier, mais Lenovo vient de confirmer la finalisation de l'opération. Lenovo "se positionne explicitement comme le troisième plus grand producteur de smartphones au monde" affirmait hier le groupe chinois. Cela lui fait 8% du marché. Et Lenovo ambitionne de prendre la deuxième place.

Samsung perd son avance. Le Coréen avait étonné le monde lorsqu'il a devancé Apple puis avait fait vaciller Nokia pour s'imposer triomphalement en N°1 du marché. Aujourd'hui, il conserve cette position, mais celle-ci devient de moins en moins confortable. Samsung a d'ailleurs perdu 10% de parts de marché en un an au niveau global. Et il vient d'annoncer une chute de 50% (!) de son bénéfice net au troisième trimestre 2014. Vous avez dit "pression" ?

Xiaomi devient le N°5 mondial. La marque chinoise qui a le vent en poupe, grimpe, selon Strategy Analytics à la cinquième place du marché au niveau mondial. La firme chinoise aurait en effet atteint 5,6% de parts de marché. Xiaomi espère écouler 60 millions de smartphones en 2014... dont la majorité sur son marché domestique... Mais les observateurs s'attendent à ce qu'il se lance à l'attaque des marché occidentaux. "L'Apple chinois" avait d'ailleurs recruté Hugo Barras, ancien d'Android (Google), pour l'aider dans cette tâche.

Wiko fait une entrée remarquée en Belgique. La marque Wiko, une société française rachetée par le Chinois Tinno, commercialise depuis mai ses téléphones sur notre marché. Des smartphones accessibles (de 49 à 299 ¤) aux allures colorées. En quelques mois seulement (et sans être vendus partout), ces GSM ont réussi à détenir 3,1% de parts de marché en Belgique (chiffres du mois d'août). Wiko n'apparaît pas encore sur le radar mondial au niveau des parts de marché mais son ascension chez nous (et en France, où il est troisième) peut être vue comme le symbole de la percée, en Occident, des téléphones chinois aux prix plus abordables. Parmi eux, Huawei prend une belle position. En Belgique, il tient 8% du marché (4ème place).

En savoir plus sur:

Nos partenaires