Trends Numerik

La "carte SIM Whatsapp" peut-elle enterrer les SMS ?

27/01/15 à 14:58 - Mise à jour à 14:58

Une firme italienne propose, à tout possesseur de smartphone (y compris hors Italie), une carte SIM permettant d'accéder, à tout moment et partout dans le monde, à la fameuse messagerie Whatsapp. Sur papier, c'est une bonne idée. Mais en réalité ?

La "carte SIM Whatsapp" peut-elle enterrer les SMS ?

/ © DR

Utiliser son smartphone à l'étranger reste la plupart du temps un problème. Le coût du roaming de l'abonnement data se révèle le plus souvent prohibitif à moins de n'utiliser que les Wifi locaux. Une firme italienne espère convaincre le public avec une carte SIM aux couleurs de Whatsapp, la fameuse messagerie mobile rachetée par Facebook.

Le concept lancé par Zeromobile, qui n'a visiblement pas de partenariat officiel avec Whatsapp, consiste à proposer une carte SIM permettant à ses utilisateurs d'accéder à Whatsapp en accès illimité y compris à l'étranger, via un abonnement data spécifique et en réduisant les frais de roaming. Une carte sim spécifique, baptisée Whatsim, mais qui ne donne accès qu'à Whatsapp et à aucun autre site ou aucune autre application Web. Pour cela Zeromobile, qui était déjà un opérateur mobile virtuel, a noué une série de partenariats avec de véritables opérateurs. Cette Whatsim permettrait d'utiliser les réseaux de 400 opérateurs dans le monde, dans environ 150 pays.

La Whatsim espère évidemment surfer sur le succès grandissant de Whatsapp qui compte 700 millions d'utilisateurs partout dans le monde et.... 30 milliards de messages échangés chaque jour.

Son modèle se base sur une carte à 10 euros par an (+ frais de port partout dans le monde !) pour un accès illimité au chat. A laquelle pourraient s'ajouter des charges (5 euros, 10 euros, 15 euros...) pour obtenir des crédits qui se vident ensuite en fonction des fonctionnalités utilisées. Les discussions chats sont illimitées. Mais pas les échanges multimédias et, là, tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne. Whatsim identifie 4 zones principales. Pour faire simple, dans la zone la moins onéreuse (Zone1), vous pourrez envoyer 50 photos pour 5 euros... Mais en Argentine en Equateur ou dans la plupart des pays africains, vous ne pourrez envoyer que 5 photos pour 5 euros. Ce qui devient finalement très cher.

Plus fondamentalement, derrière ce joli coup une série de questions bien pratiques permettent de mettre en perspective la portée réelle d'un tel service. L'envoi de SMS, même en voyage, n'est pas forcément le plus coûteux pour les utilisateurs. Et les baroudeurs n'aiment-ils pas aussi, voire surtout, entendre la voix de leurs proches quand il s'agit de prendre des nouvelles ? Une carte SIM exclusivement dédiée à Whatsapp qui ne donne pas accès aux emails, au fidèle compagnon numérique Facebook auquel près d'un milliard d'internautes sont addicts peut-elle vraiment séduire un large public ? Et qui sera dès lors prêt à changer, de manière régulière sa carte SIM, pour jongler entre l'accès à son téléphone et l'accès à Whatsapp ? Les appareils acceptant deux cartes SIM sont, en effet, plutôt rares dans nos contrées...

Bref ; la Whatsim... une bonne idée, surtout tout sur papier ? En tout cas, pas de quoi faire plonger fondamentalement le marché des SMS.

C.C.

En savoir plus sur:

Nos partenaires