Trends Numerik

L'arrivée de Netflix est-elle un non-événement?

19/09/14 à 09:07 - Mise à jour à 09/10/14 à 12:42

Source: Trends-Tendances

C'est aujourd'hui que Netflix devient accessible pour le public belge, après de longs mois d'attente, de rumeurs et de spéculations. Ce service de " streaming video " (accès à un catalogue illimité moyennant un abonnement mensuel) va-t-il changer l'univers des médias ? Thierry Tacheny, consultant spécialisé en médias audiovisuels ne le pense pas. En tout cas pas directement... Interview.

C'est aujourd'hui le lancement de Netflix dont la presse et les férus de télé ne cessent de parler. C'est donc à partir d'aujourd'hui que les médias doivent commencer à s'inquiéter ?

Pas vraiment. C'est vrai que beaucoup attendent Netflix, mais il y a une dimension "non-événement" dans l'arrivée de Netflix. Ce ne sera pas une bombe qui va bouleverser, d'ici demain, tout le panorama média. Les chaînes de télé ne vont pas directement perdre leur audience, Be Tv ne va pas perdre ses abonnés du jour au lendemain et les opérateurs continueront à vendre des vidéos à la demande. Demain quand on se lèvera, le monde n'aura pas changé. En réalité, on se rend compte que vu son tarif peu élevé (pas tellement plus cher que le prix d'une place de cinéma), l'offre Netflix est totalement calibrée pour devenir une offre de complément. Netflix va simplement aller chercher quelques euros mensuels disponibles dans la poche des ménages. On voit bien qu'aux Etats-Unis, HBO et Netflix enregistrent tous les deux une croissance. Et en ce sens, Netflix pourrait ne pas faire de mal à qui que ce soit... mais être le premier sur un nouveau marché de complément. Et être le premier lui permettra de capter un marché intéressant. Quand on voit qu'en Hollande, Netflix touche déjà 10 à 15% des consommateurs...

Cette analyse que vous faites détonne par rapport à l'aspect "révolution Netflix" que vous aviez déjà dépeint dans nos colonnes par le passé, jugeant Netflix comme un acteur génial qui va donner un grand coup dans cet univers...

Et bien, je reste quand même convaincu que si l'industrie audiovisuelle est un paquebot, Netflix est un des éléments qui va changer sa direction. C'est clairement le début d'autre chose au même titre qu'Amazon qui lance son offre Fire TV en Europe. Ce sont des éléments qui vont faire que d'ici quelques années, on consommera la télévision d'une tout autre manière. Aujourd'hui, on voit bien que les médias et les opérateurs télécoms en prennent conscience. Croyez-vous que sans Netflix Belgacom aurait lancé son Movies & Series Pass ? Que Be Tv serait monté sur Internet ? Cela témoigne d'une certaine nervosité et surtout d'un réel changement de cap.

Qu'est-ce qui fait, selon vous, cet engouement du public (et des médias) pour ce nouvel acteur ?

C'est une nouveauté intéressante et un gros acteur américain qui débarque sur notre marché. Cela suscite l'intérêt. Mais il faut aussi souligner le produit de Netflix et l'évolution de cette entreprise qui a démarré en proposant de la location de DVD. Ils ont vu le marché évoluer et ont totalement innové avec le modèle que l'on connaît aujourd'hui. Ils ont réussi à prendre une place là où on ne les attendait pas du tout, un peu comme Amazon l'a fait en son temps. Il y a beaucoup d'intelligence chez Netflix et leur interface et leur connaissance du client sont des données fondamentales chez eux. Ils utilisent à bon escient le big data pour proposer des contenus adaptés au public... mais aussi pour l'élaboration du contenu que Netflix crée, comme ses séries "maison".

Propos recueillis par Christophe Charlot

En savoir plus sur:

Nos partenaires