Trends Numerik

L'arme d'Apple pour écraser Spotify

08/06/15 à 11:08 - Mise à jour à 15:32

Pour conserver son trône dans la musique dématérialisée, l'inventeur de l'iPod s'apprête à lancer son premier service de streaming. Un marché en croissance mais sur lequel Apple arrive en... tout petit challenger. L'annonce devrait se faire ce lundi.

L'arme d'Apple pour écraser Spotify

/ © DR

Après avoir révolutionné la musique en introduisant le téléchargement payant qu'elle domine largement au niveau mondial, la marque à la pomme s'apprête à mettre pied dans une tendance qui lui a totalement échappé : le streaming musical. Il se dit, à source sûre, qu'Apple dévoilera aujourd'hui même, lors de sa conférence des développeurs (WWDC), un nouveau service de streaming musical baptisé Apple Music.

Jusqu'ici, la firme dirigée par Tim Cook ne dispose pas véritablement d'offre en la matière, mis à part Beats Music, service lié au fabricant de casques audio Beats racheté l'an passé pour 3 milliards de dollars mais qui est loin d'être leader sur ce créneau. Jusqu'ici, Apple s'est concentré sur le téléchargement payant de musique avec iTunes qui domine largement le marché (plus de 80 % du marché mondial !).

Downloads en berne

Mais voilà, depuis quelques années, le streaming musical qui permet de souscrire un abonnement (payant ou gratuit en échange de pub) pour écouter de la musique sans la posséder prend de l'ampleur. Le numéro 1 Spotify annonce 60 millions d'utilisateurs et détiendrait 80 % de parts de marché. Ennuyeux pour Apple qui aime être leader, surtout quand on voit les tendances en matière de musique. Le streaming enregistre de fortes croissances : 27 % entre 2013 et 2014 pour atteindre 1,9 milliard de dollars aux Etats-Unis. Le téléchargement, par contre, est en légère baisse même si avec 2,6 milliards de chiffre d'affaires aux USA, il reste supérieur au téléchargement. Bien sûr, le streaming reste une "niche" pour l'instant mais Apple aimerait bien changer la donne.

Pour Apple, le défi est double : d'une part, se positionner sur un marché en croissance que la firme de Cupertino n'occupe pas encore et où elle est challenger. Et, d'autre part, parvenir à convertir ses clients iTunes au panier moyen de 30 dollars par an, en abonnés à Apple Music qui leur coûtera annuellement 120 dollars (on parle d'un abonnement à 10 dollars). Pour parvenir au succès, Apple mise certainement sur l'intégration de ce nouveau service dans l'ensemble de ses appareils (smartphones et tablettes). Mais le géant américain ne se facilite pas la tâche : contrairement aux concurrents comme Spotify ou Deezer, Apple ne proposera pas de formule gratuite en échange de pub. Seul le payant devrait être possible. Un sacré frein quand on sait qu'à peine 25 % des utilisateurs de Spotify ouvrent effectivement leur porte-monnaie.

Pas financièrement important pour Apple

Le service streaming d'Apple se différenciera aussi par son aspect "social" : les utilisateurs pourront partager leurs impressions, écouter les listes des amis et dialoguer avec leurs vedettes préférées. Une idée proche du "réseau social musical" Ping d'Apple lancé en 2010 et qui fut un véritable flop.

Reste que pour Apple, les revenus liés à la musique ne sont pas vraiment fondamentaux. Aujourd'hui, iTunes représente moins de 6 % de son chiffre d'affaires, lequel est dominé à 69 % par les ventes de son iPhone. Reste néanmoins la qualité de services et l'image d'une firme à la pointe...

En savoir plus sur:

Nos partenaires