Trends Numerik

J'ai interviewé un robot ! (vidéo)

13/03/15 à 14:14 - Mise à jour à 14:14

Source: Trends-Tendances

De passage chez Vanden Borre à Bruxelles, le petit robot Nao de la firme française Aldebaran effectue ses premières démonstrations d'objets connectés en Belgique. Pour Numerik, Trends-Tendances a obtenu la seule interview belge du petit humanoïde...

J'ai interviewé un robot ! (vidéo)

© https://www.aldebaran.com

L'enseigne d'électroménager et de hi-fi Vanden Borre, propriété du groupe français Darty, a récemment lancé une invitation originale à la presse et au public : rencontrer un robot. Ce petit humanoïde prénommé Nao et créé par la firme française Aldebaran est de passage pour deux jours au Vanden Borre de City 2. Sa fonction ? "Assistant des vendeurs". En gros, Nao est présent dans la boutique pour assurer la démonstration des ampoules connectées de Philips (Philips Hue). "Il s'agit d'un produit parfait pour ce type de tests, commente Charles-Henri de Maleissye, managing director de Vanden Borre. Comme nous misons fortement sur le développement des objets connectés dans notre enseigne et que les présentations effectuées par un robot ont surtout du sens sur des objets connectés, nous avons trouvé intéressant de le faire venir à Bruxelles." Une opération essentiellement marketing aujourd'hui qui permet notamment à Vanden Borre de se positionner sur le créneau "hot" de l'internet des objets et de se donner un beau coup de jeune.

Nous n'avons pas résisté à proposer à Nao de nous accorder une interview... exclusive. Les conditions de la rencontre avaient été fixées à l'avance et les questions avaient été transmises au préalable. Voici le résultat de cette entrevue pour le moins inédite.

Vidéo :

Aujourd'hui, Nao est essentiellement conçu comme un assistant des vendeurs. "Le scénario est écrit à l'avance, admet Xavier Basset, fondateur de la start-up Hoomano qui a programmé l'ensemble des interactions de Nao. Sur base de vos questions, nous avons établi des réponses qui sont lues par un logiciel de synthèse vocale." D'ailleurs on constate qu'une des réponses a été envoyée trop tôt et que Nao répond deux fois la même chose. Petit bug, mais que l'on pardonne aisément au sympathique petit robot.

Aujourd'hui, Nao est programmé pour réaliser des démonstrations (ici en français, en néerlandais et en anglais) de produits et pour avoir quelques interactions, encore sommaires, avec le public. "Nous avons programmé une série d'interactions vocales et gestuelles, continue Xavier Basset. Et ces attitudes sont appliquées par Nao de manière aléatoire mais en tenant compte d'un certain nombre de paramètres, comme le nombre de personnes en face de lui, de ce qu'il a déjà dit ou fait pour que cela ne soit pas répétitif. Ainsi, s'il a déjà déroulé spontanément un scénario complet de démonstration, il ne va pas le refaire directement après". Il peut aussi comprendre certaines choses qui ont été programmées. Ainsi, Nao demandait souvent aux clients de Vanden Borre leur couleur préférée. "Dans le cadre de cette démo-ci, c'est la seule question qu'il pose... et la seule interaction possible parce qu'on a préprogrammé un certain nombre de couleur qu'il comprend et applique sur les ampoules connectées." Actuellement, l'interaction ne fonctionne bien que si elle est guidée par le robot. "On ne cherche pas forcément à ce qu'il réponde à tout, glisse Xavier Basset. Mais si le client lui pose une question, le pari est réussi car il a attiré l'attention du client. Après, c'est à un vendeur d'intervenir."

On l'aura compris, il s'agit aujourd'hui d'une opération marketing et d'un test pour Vanden Borre. Ce n'est pas demain que le visiteur pourra interagir longuement avec un robot. Et encore moins que Nao et ses cousins remplaceront les vendeurs de Vanden Borre. Heureusement !

En savoir plus sur:

Nos partenaires