Trends Numerik

Comment Amazon va vous fliquer...

10/11/14 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Trends-Tendances

Quand Amazon s'attaque à la maison connectée, ce n'est pas avec un thermostat ou un détecteur d'incendie, comme Google. Ni avec une lampe commandée par smartphone. Mais avec une enceinte... et plein de micros. Voici ce que le géant de l'e-commerce vous cache dans son " Echo ".

Comment Amazon va vous fliquer...

© amazon.com

Dans la série des produits made by Amazon, je demande Echo, sa nouvelle enceinte connectée. Le produit, qui ressemble à un petit tube noir, va bien plus loin que le baffle de votre chaîne Hi-Fi. En effet, Echo ne se contente pas de jouer de la musique : il parle... et répond même à vos questions. Adressez-vous à lui via le mot de passe "Alexa" et Echo vous donnera les prévisions météo, organisera vos to-do lists, racontera des blagues... et bien plus encore. Un vrai voyage de science-fiction dans le futur, comme en témoigne cette vidéo officielle d'Amazon.

Mais quel est l'intérêt d'Amazon de lancer Echo ? Jusqu'ici, les appareils, commercialisés par le géant de l'e-commerce, ont rarement été de vrais succès, à part le Kindle. Il n'y a qu'à penser à l'échec cuisant de son premier smartphone, le Fire, qui a plombé ses comptes du troisième trimestre de 170 millions de dollars...

Au service de son e-commerce

Alors pourquoi faire le pari d'une enceinte, toute intelligente soit-elle ? Le but de la firme de Jeff Bezos n'est évidemment pas de vous lire des news ou de vous faire des blagues. Amazon a quelque chose à vendre. Mais quoi ?

D'abord, Amazon entend soutenir la promotion de ses propres services, bien sûr. Ainsi, Echo sera vendu à 199 dollars pour le grand public, mais seulement à 99 dollars pour les titulaires d'un abonnement Amazon Prime. De quoi fidéliser ses clients... Et bien sûr, la musique jouée, probablement la fonction qui sera la plus utilisée, peut venir d'Amazon Prime Music (mais aussi de Spotify, iHeart Radio, notamment). De quoi faire tourner ses services "cloud" où Amazon se montre particulièrement performant et vendre une série de contenus.

Ensuite : l'e-commerce, bien sûr. Dans un premier temps, il est seulement possible d'ajouter des produits à sa liste d'achats. Pas encore d'effectuer la commande. Mais c'est probablement l'étape d'après, selon un analyste américain interrogé par le site TheVerge. "Echo pourrait amener Amazon de l'étape de l'achat "one-clic" vers l'achat ... sans clic, en créant l'achat impulsif à domicile par commande vocale."

De fait : imaginez-vous être en train de vous laver les dents. Il n'y a presque plus de dentifrice : "Alexa, achète-moi du dentifrice Colgate". Et la commande est passée (aux USA, Amazon propose également des produits de consommation et du frais !). Et pour les "détails" (quel type de dentifrice, etc), Echo apprendra à connaître vos habitudes grâce à sa base de données intelligente et à son enrichissement progressif. C'est d'ailleurs, l'un des arguments mis en avant, aujourd'hui, par Amazon.

Vous surveiller et mieux vous vendre

Enfin, Echo repose aussi largement sur le business des mega-données (big data) et la maison connectée. Alors que Google s'invite chez vous avec les thermostats connectés de Nest et qu'Apple déploie progressivement son HomeKit, la réponse d'Amazon s'appelle Echo.

Amazon aurait même un avantage de plus sur la concurrence : le géant de l'e-commerce place carrément des micros dans votre maison. Ce ne sont, en effet, pas les baffles d'Echo qui intéressent Amazon, mais ses micros. Placés dans des lieux où se passe la décision d'achat, ils offrent une possibilité d'augmenter les ventes bien sûr. Mais il va aussi et surtout enregistrer un nombre important de requêtes, de questions et d'informations qui vont permettre à Amazon d'en savoir beaucoup plus sur vous et votre ménage... Autant dire que la firme de Jeff Bezos va collecter de l'or en bits... Tout autant que Google via son moteur de recherche. Ces données vont lui permettre d'affiner ses recommandations (et donc booster ses ventes). Mais offrent aussi à Amazon une matière largement commercialisable à terme.

Encore faut-il, bien sûr, qu'Echo se vende auprès du grand public. Ce qui sera forcément le gros défi d'Amazon...

Nos partenaires